04172021Headline:

Les esclaves noires étaient affectées à l’allaitement des enfants blancs

L’esclavage a été pour le peuple noir un véritable drame symbole d’aliénation, de souffrance physique et psychologique. Tout au long de la période d’esclavage, les esclaves étaient chargés d’effectuer les travaux les plus pénibles pour leurs maîtres ou de s’occuper des tâches ménagères.

Certaines femmes esclaves étaient à cet effet chargées de l’allaitement des progénitures de leurs maîtresses blanches qui ne désiraient pas allaiter: Ce sont les esclaves nourricières.

Esclaves noires affectées à l’allaitement des enfants blancs

Les esclaves nourricières étaient principalement affectées à l’allaitement des enfants de leurs maîtresses. Elles devaient en plus de leurs propres enfants donner le sein aux enfants de leurs maîtresses. Au vue de la tâche particulière qui leur incombait, elles avaient un traitement particulier vis à vis des autres esclaves. Mieux nourries, mieux logées, mieux vêtues que les autres esclaves.

Au Brésil et aux États Unis, le recours aux nourrices africaines fut certainement d’une ampleur jamais égalée. À titre d’ exemple comme nous l’ apprend l’ historien Luiz Alencastro jusqu’ en 1845 la quasi totalité des foyers blancs au Brésil avaient systématiquement recours aux femmes nourricières noires pour l’allaitement de leurs bébés.

Manque de reconnaissance

Cependant malgré leur important rôle, ces femmes ne bénéficiaient pas toujours de reconnaissance de la part de leurs maîtres. Le plus frappant dans cette histoire c’est que même les enfants blancs qu’elles avaient allaités développaient envers elles une forme de mépris et de racisme quand ils grandissaient.

Dans beaucoup de pays ayant appliqués ces pratiques, l’on tente aujourd’hui encore d’effacer de la mémoire collective le souvenir de ces femmes. Heureusement le livre Œdipe Noire de l’anthropologue Rita Laura Segato vient nous rappeler cette réalité.

Operanews

Comments

comments

What Next?

Related Articles