05242022Headline:

Poutine ordonne la mise en alerte de la « force de dissuasion » nucléaire russe, l’OTAN réagit

L’OTAN a dénoncé, dimanche, la conduite « irresponsable » de Moscou après la mise en alerte par Vladimir Poutine de la « force de dissuasion » nucléaire de l’armée russe.

Le président russe Vladimir Poutine ne veut pas se faire surprendre par toute sorte de manœuvre militaire des occidentaux. Le patron du Kremlin s’arme donc en conséquence avec beaucoup de prudences. Ce dimanche, il a ordonné au ministre de la défense russe et au chef d’état-major de l’armée de placer les forces de dissuasion nucléaire dans un « régime spécial de service de combat ».

Lors d’une réunion avec ses principaux responsables, M. Poutine a justifié sa décision surtout par le fait que, selon lui, les principales puissances de l’OTAN avaient fait des « déclarations agressives ».

Quelques heures après la déclaration de Poutine, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, est monté au créneau et a dénoncé, la conduite « irresponsable » de Moscou, après la mise en alerte par Vladimir Poutine de la « force de dissuasion » nucléaire de l’armée russe. « C’est une rhétorique dangereuse. C’est une conduite qui est irresponsable », a déclaré Jens Stoltenberg sur la chaîne américaine CNN.

Les Etats-Unis dénoncent aussi l’attitude de Moscou. « Le président Poutine continue l’escalade dans cette guerre, d’une manière qui est totalement inacceptable », a déclaré sur CBS l’ambassadrice américaine à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield. « Nous devons continuer à dénoncer ses actions de la façon la plus sévère qui soit », a-t-elle ajouté.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles