11282021Headline:

Russie: Mandat d’arrêt russe contre Sergeï Savelev

En Russie, un mandat d’arrêt vient d’être émis contre le lanceur d’alerte de nationalité biélorusse Sergeï Savelev. Il avait mis au jour il y a quelques semaines un véritable système de la torture dans les prisons russes. Le voilà désormais sur la liste des personnes recherchées par le ministère de l’Intérieur. Il a déjà réagi à son placement aujourd’hui.

« Le pouvoir utilise les seules méthodes qu’il connaît à savoir la force et l’intimidation », déclare Sergeï Savelev dans une vidéo publiée par Gulagu.net. Cette ONG de lutte contre les mauvais traitements en prison s’est fait largement connaître en diffusant les vidéos subtilisées par le lanceur d’alerte.

Selon Savelev les autorités préfèrent visiblement « perdre du temps » sur son cas, « plutôt que d’essayer de réformer » le vaste système carcéral russe, véritable « usine à tortures » selon lui. Le citoyen biélorusse se trouve en France actuellement où il a fui et demandé l’asile politique, et où RFI a pu le rencontrer.

Dans sa récente vidéo, il se dit aussi très heureux d’être déjà loin de la Russie, alors qu’une affaire pénale vient d’être ouverte contre lui.

Le jeune homme s’attendait évidemment à ces représailles fortes. L’affaire a eu un retentissement inhabituel en Russie – y compris jusque dans les médias gouvernementaux comme Russia Today par exemple. Plusieurs chefs d’établissement carcéraux ont ainsi été limogés et chose rare, le Kremlin a promis l’ouverture d’enquêtes sur ce fléau des tortures en prison.

Enfin dans un contexte actuel de pression maximale sur les voix dissonantes en Russie, la liste des personnes recherchées pourrait rapidement s’allonger. Il y a deux jours, c’était l’une des bras-droits d’Alexeï Navalny, Lioubov Sobol, qui faisait l’objet d’un autre mandat d’arrêt. D’autres membres de l’opposition en exil pourraient suivre.

avec rfi

Comments

comments

What Next?

Recent Articles