05252022Headline:

Si la France entre en guerre, elle ne tiendrait pas une semaine

Le président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Armées du Sénat, Le sénateur français Christian Cambon, a fait une grosse révélation sur l’armée française. Selon lui, en cas de guerre la France pourrait manquer de munition après seulement quelques jours.

Le sénateur LR du Val-de-Marne, Christian Cambon, a estimé mardi, que les réserves de munitions de l’armée française étaient à ce point basses, que, selon certaines de ses sources, elles pourraient assurer une autonomie de «quatre jours» au maximum. Dans une déclaration, il a indiqué que «Je ne force pas le trait, je pense même que mes informations sont encore optimistes par rapport à la réalité sur un certain nombre de points». Il poursuit en soulignant que «le point le plus flagrant ce sont les munitions.»

Pour expliquer ses propos, il soutien que la France fait usage de ses armes et munitions sur des théâtres d’affrontements et donc n’en stocke pas simplement comme certains pays d’Europe. «Il faut bien comprendre les choses, d’abord la France utilise actuellement des munitions sur la bande sahélo-saharienne avec Barkhane, donc nous ne sommes pas comme d’autres pays européens à regarder nos stocks, nous les utilisons aussi», a-t-il expliqué.

«Nous savons depuis longtemps que nous n’avons pas en matière de munitions, l’épaisseur, c’est-à-dire la quantité qui nous permettrait de soutenir un conflit de longue durée», a indiqué le sénateur. Il poursuit ses propos en ajoutant même que «certains parlent» d’une autonomie «de trois-quatre jours». Il va sans dire qu’actuellement la France ne dispose pas de puissance nécessaire pour faire face à une véritable guerre de longue durée.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles