05282022Headline:

Ukraine: Joe Biden traite Poutine de «criminel de guerre» et promet une aide militaire massive à Kiev

C’est la première fois que le président américain porte une « accusation aussi dramatique » contre son homologue russe, commente The Washington Post, accusant Poutine d’être un « criminel de guerre », expression que Joe Biden avait « évitée pendant des semaines », souligne le quotidien, mais qu’il a finalement lâchée « de manière impromptue » à des journalistes à la fin d’une journée « forte en émotion quelques heures après le vibrant plaidoyer de Zelensky devant le Congrès américain ».

Un plaidoyer « particulièrement émouvant et passionné », reconnaît l’ensemble de la presse internationale. « Zelensky a montré des photos de villes ukrainiennes avant et pendant les bombardements russes, avec des scènes d’enfants morts, des mares de sang et des fosses communes », rapporte The Wall Street Journal. « Souvenez-vous de Pearl Harbour et des attaques terroristes du 11 septembre 2001 », a ainsi martelé le président ukrainien, « c’est cette terreur que les Ukrainiens vivent tous les jours ». Un discours salué par une standing ovation du Congrès américain, souligne The New York Times qui, à l’instar d’El Pais et du Guardian, dénonce « la poursuite des frappes russes contre les populations civiles en Ukraine ».

Massacre à Tchernihiv où 10 personnes ont été tuées hier « alors qu’elles faisaient la queue pour acheter du pain », rapporte le Washington Post, soulignant également « la dévastation à Marioupol, ville martyre », où l’on redoute un nouveau bain de sang après le bombardement hier d’un théâtre « où s’était réfugié plus d’un millier de personnes et dont le sort reste toujours incertain ». Comme le souligne le Post, « La Russie sera tenue pour responsable, promettent les États-Unis ». « La CPI, la Cour pénale internationale sera saisie », assure le Daily Telegraph, alors que le maire de la ville dénonce déjà « un crime de guerre ».

Pas de zone d’exclusion, mais des tonnes d’armes défensives pour les Ukrainiens
Toujours pas question pour l’Otan de risquer « une troisième guerre mondiale » en engageant un combat frontal avec la Russie dans le ciel ukrainien, explique Le Soir, mais les États-Unis veulent fournir à l’Ukraine de quoi « survivre à l’agression russe », en lui fournissant des armes « défensives ». Une aide américaine massive, « 800 millions de dollars, a annoncé hier le président Biden, soit un total de 1 000 milliards en une semaine », note le Wall Street Journal, qui détaille : « 800 missiles antiaériens Stinger, 9 000 armes antichars et des drones “kamikazes” qui se posent sur les blindés avant d’exploser ».

« Un équipement de pointe, et doté d’une technologie permettant de surmonter les défenses russes », explique de son côté le Washington Post, qui met en avant que « si les Ukrainiens ont pu détruire autant de chars, c’est en grande partie parce que ce matériel fourni par les alliés est facile à utiliser ». « Les Ukrainiens pourront ainsi contrer les attaques aériennes russes », estime également le quotidien suisse Le Temps.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles