06252022Headline:

Ukraine: Odessa protège le front maritime

La ville portuaire d’Odessa, située tout à l’ouest sur la côte sud de l’Ukraine, se prépare à une éventuelle attaque des Russes. Si la ville elle-même est protégée et barricadée, son front maritime, exposé, est l’endroit que les militaires surveillent le plus.

Odessa, la « perle de la mer Noire », est un port que Vladimir Poutine aimerait voir chuter. Son exposition sur la baie n’est pas un problème, le système de défense du front maritime est opérationnel selon Sergy Bratchuk, le porte-parole du port d’Odessa.

« Nous avons suffisamment de ressources pour accueillir les Russes avec dignité, pour leur dire bienvenue en enfer. Je ne peux pas donner de détails mais ils les sentiront. Les vaisseaux russes se sont rapprochés de la côte mais ce sont des lâches, ils ne s’approchent pas suffisamment pour que l’on puisse les brûler. Ils essayent de montrer qu’ils sont là, mais seulement pour exercer une pression psychologique. »

Odessa s’est métamorphosée : de ville touristique, elle est devenue ville guerrière. La cité est barricadée et les militaires ont miné les plages afin de repousser un arrivage russe par la mer, explique Sergei, le soldat en charge des opérations.

« Tout ce que vous voyez là, ce n’est qu’une partie de notre système de défense, le reste… vous ne pouvez pas le voir. Mais tout est important, le centre, le front de mer, tout. Nous avons suffisamment de défense maritime. La raison pour laquelle les Russes tournent en rond dans la mer, c’est parce qu’ils savent que poser un pied sur nos plages serait une mission suicide. »

Des efforts conjoints entre militaires et civils
Les vagues claquent contre la digue d’une plage d’Odessa. Ici, les habitants, comme nous le dit Albina, ont confiance en leurs soldats. « Ils protègent le bord de mer. On a fait un voyage le long de la côte une semaine avant le début de la guerre, et déjà l’armée était en train de construire des fortifications sur une étendue de 60 km. »

Au yacht club d’Odessa, une pelleteuse est au travail. Des dizaines de volontaires viennent chaque jour depuis plus de deux semaines pour préparer les nombreuses barricades de la ville, comme nous l’explique Valery. « Les gens avaient fait du super boulot pour protéger Odessa pendant la Seconde Guerre mondiale, et maintenant nous sommes encore plus préparés car nous avons toutes les informations et toutes les ressources nécessaires. L’armée nous conseille sur la meilleure manière de les aider. »

Les sacs de sable se remplissent et s’empilent sur la plage. Les volontaires ont formé une chaîne pour se les passer de bras en bras. Tania en réceptionne un. « Nous préparons des sacs remplis de sable pour les barricades, checkpoints, pour protéger les hôpitaux. Nous avons un dicton : chaque sac de sable peut sauver une vie. »

La « perle de la mer Noire » résiste toujours, et chaque jour ses défenses se renforcent grâce à l’union des citoyens et des forces militaires.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles