06262022Headline:

Ukraine: ville minière du sud-est, Kryvyï Rih a tourné son industrie vers l’effort de guerre

Kryvyï Rih est une grande ville minière du sud-est de l’Ukraine, spécialiste de la sidérurgie. C’est l’un des piliers économiques du pays : 10% du produit national brut. Son industrie est désormais entièrement tournée vers l’effort de guerre.

Avec nos envoyés spéciaux à Kryvyï Rih, Marie Normand et Julien Boileau

Kryvyï Rih est une véritable forteresse. Huit lignes de défense, de tranchées et de check-points l’entourent. « Kryvyï Rih est aussi l’une des portes du reste de l’Ukraine pour les forces russes venues de Crimée », explique Oleksandr Vilkul.

Cet homme politique a troqué son costume cravate contre un treillis, lorsqu’il a été nommé chef de l’administration militaire de la région, fin févier. Son fait de gloire : la ville a tenu « et a même repoussé l’ennemi à 40 km », poursuit-il. Le chef militaire énumère, fièrement, certains villages libérés en les pointant sur une carte. « On a pu le faire grâce au potentiel de notre industrie. Une centaine de pelleteuses, de bulldozers, de camions ont travaillé chaque jour à creuser ces tranchées. Notre industrie s’est entièrement tournée vers l’effort de guerre », dit-il.

« C’est une guerre de ressources »
Uniformes, gilets pare-balles, munitions. La ville approvisionne désormais une bonne partie du pays. Mais cela ne suffira pas face à l’artillerie russe. Oleksandr Vilkul insiste : l’Ukraine a besoin d’avions, de tanks. Et le temps presse. « C’est une guerre de ressources. Notre ennemi a l’opportunité de reconstituer ses forces en ce moment, c’est un grand pays. Nous aussi avons besoin d’armes pour refaire les stocks », martèle-t-il.

Le responsable militaire soutient que Kryvyï Rih est prête à faire face à tous les scénarios. Des stocks de nourriture ont été constitués pour tenir plusieurs mois en cas d’encerclement.

Bien sûr, nous attendons beaucoup plus de livraisons d’armes et nous attendons de l’OTAN qu’il ferme l’espace aérien ukrainien. Les lignes bougent un peu, mais nous avons toujours ces bombes qui nous tombent dessus.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles