12092021Headline:

Côte d’Ivoire: Qui sera nommé Président exécutif du parti de Gbagbo (PPA-CI)?

Une semaine après la tenue du Congrès constitutif du Parti des Peuples Africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI), les 16 et 17 Octobre derniers, les spéculations enflent autour de l’identité de celui qui pourrait être désigné pour tenir les rênes de cette nouvelle formation politique, sous la guidance de son fondateur, l’ex chef de l’état Ivoirien, Laurent Gbagbo. Plusieurs personnalités de premier plan oscillent dans l’entourage de l’ancien président de la république.

On citerait entre autres, Koné Katina Justin, Ahoua Don Mello ou encore son dernier chef de gouvernement, Gilbert Aké Ngbo, qui restent des candidats sérieux à ce poste. Certains à l’instar de l’ex directeur général du Bureau National d’Etude Technique et de Développement (BNETD) sont connus pour avoir la poigne politique.

Cependant, ce trait de caractère ne devrait pas suffire à positionner le futur président exécutif du PPA-CI, si l’on tient compte de ce qui transparaît comme le principal enjeu de cette désignation, à savoir, la perspective du choix d’un éventuel joker pour la présidentielle de 2025, au cas où Laurent Gbagbo qui n’exclut pas de briguer la magistrature suprême, serait empêché de matérialiser ses ambitions.

Si la candidature de Laurent Gbagbo à la prochaine présidentielle semble incertaine, cela est certes à mettre au compte d’une probable modification de la constitution avec en ligne de mire, le retour de la clause de limitation de l’âge à la présidentielle. Cependant, l’un des plus gros obstacles devrait être la condamnation judiciaire à 20 ans de prison qui le frappe et qui menace de compromettre ses ambitions présidentielles.

C’est justement ce détail clé que pourrait prendre en compte l’ancien chef d’état, qui ne se hasarderait pas à mettre en avant une personnalité de son camp, dans l’escarcelle de la justice. Cet aspect judiciaire devrait systématiquement écarter certains cadres de l’ancien président de la république, dont les trois personnalités citées plus haut qui font l’objet de procédures judiciaires.

Les deux premiers ayant écopé de mandats d’arrêt émis par la justice Ivoirienne. Et le dernier cité, remis en liberté provisoire depuis 2012. Le mystère demeure donc entier autour de l’identité du futur président exécutif du PPA-CI qui devra être connu les prochaines 24 heures.

avec opera news

Comments

comments

What Next?

Recent Articles