03072021Headline:

Ferké/ législatives 2021: absence de Guillaume Soro, ses partisans (GPS) déstabilisés

Les réalités politiques, avec leurs corrolaires de stratégies et d’ambitions personnelles, commencent à rattraper le parti de Guillaume Soro. Depuis quelques temps, les cadres de son parti se cherchent chacun un chemin et un destin. Et les élections législatives du 06 mars 2021 prochain, ont mis à nu les desseins inavoués de ces cadres.

Officiellement, Guillaume Soro a pris comme décision de ne pas participer aux législatives prochaines. Et cette décision n’est pas du goût de certains cadres. Comme rapporté par une source sur place à Ferkessedougou, fief supposé de Tiéni Gbanani et de GPS son parti, les dirigeants ne parlent plus de la même voix.

Sanogo Katia, coordonnateur du RGPS et ex membre du RACI, est sur la même position que Guillaume Soro de ne pas participer aux législatives. Ce qui, selon notre source, n’est pas partagé par Ouattara Kaweli, député maire de Ferké et bras séculier du président de GPS. Le maire Kaweli estimerait, selon des informations, qu’il faut éviter la politique de la chaise vide qui risque d’être fatale au parti. Comme résultat, nous apprenons que celui-ci ira aux législatives. Il aurait même commencé la précampagne dans les villages du département de Ferké.

Les partisans de ces cadres se regardent désormais en chiens de faïence, s’accusant mutuellement de trahison. Cette situation a fait naître un terreau fertile pour plusieurs candidats indépendants, qui s’annoncent comme Ouattara Fiyassori et Ouattara Olivier tous proches du RHDP. Une chose est sûre, le navire GPS de Guillaume Soro prend l’eau dans différentes parties en Côte d’Ivoire.

Après l’annonce de Sékongo Félicien du MVCI et de l’inconditionnelle Soroïste Alain Lobognon d’aller aux élections législatives, c’est au tour de Soro Alphonse de L’ANCI de se rallier au RHDP du président de la République Alassane Ouattara. C’est donc peu de le dire, l’avenir politique de l’enfant terrible de la politique ivoirienne s’assombrit de jour en jour.

À Ferké, en tout cas, les militants de GPS ne sont plus rassurés par l’actualité politique de leur parti, surtout que les cadres locaux du parti s’entredechirent par partisans et presses interposés.

Koici

Comments

comments

What Next?

Recent Articles