04192021Headline:

Le président Kaboré en Côte d’Ivoire, Hambak sa relation avec le Burkina Faso

Une délégation présidentielle de haut niveau du Burkina Faso arrive à Abidjan le mardi 16 mars 2021 pour prendre part aux obsèques du Premier ministre Hamed Bakayoko décédé le 10 mars 2021 en Allemagne. Elle est conduite par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, et est composée du ministre d’État, ministre de la Défense, Cheriff Sy, de l’ancien ministre d’État et actuel président du parti présidentiel, Simon Compaoré, du ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry ainsi que de plusieurs Conseillers et autres hauts fonctionnaires.

Cette forte présence d’officiels burkinabè venus prendre sa part de deuil dans ces circonstances douloureuses qui attristent la Côte d’Ivoire, pays voisin, est le témoignage des liens très forts qui liaient Hamed Bakayoko, d’une part, au pays des hommes intègres et d’autre part, au Président Roch Kaboré.

C’est le ministre Alpha Barry, déchiré par la disparition brutale de son ami, qui lève un coin du voile sur la relation entre le Premier ministre ivoirien et le Burkina Faso en général et le Président Kaboré en particulier.

« Hamed Bakayoko avait des habitudes qu’il a gardé de son passage au Burkina Faso pour avoir étudié ici. Il avait à la fois des habitudes alimentaires et mais aussi bien des habitudes, j’allais dire en terme d’amitié que de relations. Il venait ici, très vite, il était entouré de tout son monde, des gens qu’il a connues depuis longtemps. C’était quelqu’un qui était très très fidèle en amitié, c’était l’homme des contacts, l’homme des réseaux, il connaissait pratiquement tout le monde.

C’est quelqu’un qui ne niait pas son passé. Il aimait parler de son passé avec beaucoup de fierté notamment sa relation avec le Burkina Faso et l’apprentissage politique qu’il a fait au Burkina Faso, il en parlait toujours avec beaucoup d’enthousiasme et de fierté. D’ailleurs en marge du TAC 2017 à Ouagadougou ici, il est allé à la découverte de l’ancien celibatorium qu’il a habité au moment où il était étudiant, et il promettait d’amener ses enfants un jour pour venir visiter cette cour commune avec les toilettes, les douches à l’extérieur, (il faisait ces commentaires là) qui sont loin de la réalité dans laquelle il était et la réalité dans laquelle se trouvaient ses enfants mais il tenait à ce qu’ils le découvrent. Donc c’est quelqu’un qui ne reniait pas son passé, il avait la fierté de parler de cette relation avec le Burkina auquel il était très attaché et c’était important et ça aidait aussi dans la relation entre les deux pays », à confié il y’a quelques jours le ministre des Affaires étrangères au média burkinabè, Oméga.

« Hamed Bakayoko était un grand ami du président Roch Marc Christian Kaboré. Ils se connaissent depuis longtemps, donc c’est une perte pour chacun de nous personnellement parce qu’on avait des relations fraternelles. C’est aussi une grosse perte pour notre pays parce qu’on avait quelqu’un qui était j’allais dire à moitié Burkinabè. Cependant, nous avons des relations quand même solides entre les deux États, nous prions Dieu de nous donner la force de pouvoir surmonter cette épreuve qui n’est pas du tout facile à digérer, donc la douleur est très immense», a ajouté Alpha Barry.

La délégation présidentielle burkinabè va prendre part à la cérémonie d’hommage de la nation au Premier ministre sur l’esplanade du palais présidentiel au Plateau, le mercredi 17 mars 2021. Elle assistera également à toutes les différentes étapes des obsèques, d’Abidjan à Séguéla, jusqu’à la cérémonie du Septième jour à la mosquée Falikou Diaby à Abobo, le dimanche 21 mars 2021.

afrikipresse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles