01162022Headline:

Politique : Affi N’Guessan est venu prendre en otage notre parti

Après avoir décidé de laisser le Front populaire ivoirien à Pascal Affi N’guessan et de créer un autre parti politique, Laurent Gbagbo revient et donne des raisons qui suscitent sa colère contre son poulain politique.

Gbagbo a jeté l’éponge dans la bataille contre Affi pour le leadership au sein du parti rose qu’il a fondé. Après qu’il a annoncé sa proposition de créer un nouveau parti politique, Il a été traité de diviseur par Affi qui lui a collé l’étiquette d’un homme assoiffé de pouvoir. Cependant, l’ancien président de Côte d’Ivoire est revenu sur les raisons qui ont suscité sa colère contre son ancien Premier ministre.
« J’ai proposé de quitter le FPI et de laisser à Affi N’Guessan qui est venu prendre en otage notre Parti que nous avons créé avec la sueur et les emprisonnements », a indiqué Gbagbo. « Parce que nous l’avons nommé, il est venu prendre le Parti en otage », a dénoncé le fondateur du FPI. « Il (Affi) me donne des conditions. Il dit que s’il doit me rendre la présidence, il faut qu’il soit premier Vice-Président avec pleins pouvoirs. Moi ? J’ai entendu beaucoup de blagues, mais des blagues comme ça, je n’ai jamais entendu», a révélé l’ancien président.

Le Woody de Mama a conclu son intervention en évoquant une règle d’or en politique, qui, selon lui ne pardonne pas. « En politique, il ne faut jamais faire du chantage, sinon on vous fait ce qu’on a fait à Affi », a-t-il indiqué.

Affi N’Guessan a pris les rênes du FPI par les voies judiciaires après que les membres ont refusé que Gbagbo soit évincé alors même qu’il était déporté à la CPI à la suite de la crise post-électorale de 2011. Depuis, le parti est divisé et même après la libération de Gbagbo, rien n’a changé. Affi N’Guessan reste scotché à son fauteuil.

ivoirwebtv

Comments

comments

What Next?

Related Articles