04202021Headline:

Politique: Soro Guillaume fait des révélations sur les militants RHDP

La transhumance politique est un fait réel dans le giron politique ivoirien. Surtout, en ces temps où il a été question de protéger son « tabouret », nombreux sont des acteurs politiques, et non des moindres, qui ont quitté leur parti d’origine pour virer au RHDP afin de préserver leurs postes. Ceci est une réalité. Que ce soit au FPI, LIDER, PDCI, GPS etc, tous ont enregistré des départs en leur sein.

Le mouvement GPS de Guillaume Soro en a souffert, et continue d’en souffrir car il n’y a d’ailleurs pas longtemps que certains proches collaborateurs avaient choisi de rejoindre le parti au pouvoir pour fragiliser son mouvement. Mais comme le disent certains membres fondateurs de ce mouvement, leur départ au RHDP n’a nullement affecté le GPS car, disent-ils, ils savent ce que vivent les nouveaux venus dans le parti au pouvoir.
Guillaume Soro qui en sait un peu plus sur le fonctionnement de ce parti pour y avoir milité un moment avant de rendre son » tabouret » en janvier 2019 livre les secrets de certains militants du RHDP qui sont encore dans « la case » mais qui n’ont pas leur esprit tranquille :

» Pourquoi veut-on nous obliger à militer au RHDP ? » se demande-t-il d’entrée de jeu. Et de poursuivre pour dire que même certains y sont par peur de perdre leurs privilèges :

» Malheureusement là encore on se ment , parce qu’il y’a de nombreuses personnes qui sont au RHDP et qui sortent pour nous appeler pour dire : » On est au RHDP c’est pour préserver nos petits postes sinon ils vont nous renvoyer » révèle le président du GPS.
Connaissant bien aussi le pouvoir en place, c’est la seconde fois qu’il révèle ce genre de secrets. Soro souligne dans cette dernière sortie relayée par les canaux d’information proches de l’opposition, que le parti au pouvoir est fort dans les mises en scène :

« Quand quelqu’un est assis là-bas et que la caméra vient vers lui , il est obligé de sourire . Quand on arrive à ce niveau de traiter les hommes comme ça ce n’est pas bon » s’indigne l’ex-député de Ferke.

Il met au défi, pour terminer, le pouvoir en place et annonce à ses partisans qu’ils sont sur la voie de la victoire finale, même si Soro rappelle que rien ne leur sera facile sur ce chemin :
« En tous cas , vous ne ferai pas de moi un militant esclave. La route sera difficile et longue mais nous allons gagner » avertit-il.

Une nouvelle sortie de Guillaume Soro qui, on peut le dire, risque de réveiller les suspicions à l’endroit de ceux qui ont été ses collaborateurs par le passé, et qui par la force des choses l’ont abandonné pour le RHDP. Que ce soit dans le gouvernement, les ministères ou institutions, c’est sûr que ce genre de propos peut toujours mettre à mal la confiance qu’on accordait à certaines personnalités.

actualiteivoire.info

Comments

comments

What Next?

Related Articles