04212021Headline:

Procès en appel de Jacques Mangoua cadre du PDCI, il est condamné à 3 ans de prison

Rebondissement dans l’affaire Jacques Mangoua, cadre du PDCI et président du Conseil régional du Gbêkê, au centre de la Côte d’Ivoire.

Des munitions avaient été découvertes au domicile privé de N’guessankro, dans le département de Béoumi de Jacques Amangoua.

Pour ce faire, l’homme, reconnu coupable par la justice pour des faits de détention illégale de munitions et d’armes blanches avait été condamné le 3 octobre 2019 en première instance à cinq ans d’emprisonnement ferme assortis cinq millions de francs CFA (environ 7.600 euros) d’amende.

Mis en liberté provisoire le 31 mars 2020 dernier, voilà l’affaire qui connaît un rebondissement en appel.

Le président du Conseil régional du Gbêkê devra certainement retourner en prison. En appel, le président de la cour d’appel de Bouaké (centre), Tahirou Dembélé vient de condamner le membre du bureau politique du PDCI à 3 ans de prison dont un ferme.

« La cour vous condamne à 36 mois, dont 24, avec sursis », a fait savoir le juge Tahirou Dembélé, hier mardi 30 mars 2021 à l’issue d’audience, comme constaté.

Moins de deux minutes, c’est le temps qu’a duré la lecture du verdict de condamnation du président du Conseil régional du Gbêkê dont la sanction financière ni la privation de ses droits civiques n’ont pas été levées.

Jacques Mangoua dont le conseil juridique va sans nul doute pouvoir en cassation a donc été condamné en appel par le juge à 36 mois d’emprisonnement, dont douze fermes pour « détention illégale d’arme ».

Koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles