08122022Headline:

Ukraine: le bilan de la frappe russe sur un centre commercial passe à 18 morts, le G7 dénonce un “crime de guerre”

C’est “l’un des actes terroristes les plus éhontés de l’histoire européenne”, déclare Volodymyr Zelensky

Un bombardement russe a fait au moins seize morts dans un centre commercial en Ukraine, selon les secours, provoquant une vive condamnation des pays du G7 réunis en Allemagne, qui ont dénoncé un “crime de guerre”.

“A l’heure actuelle, nous avons connaissance de 16 morts et de 59 blessés, dont 25 sont hospitalisés. Les informations sont en cours d’actualisation”, a indiqué Sergiy Kruk sur Telegram dans la nuit de lundi à mardi.

 Les secours à Krementchouk, dans le centre du pays, se concentrent principalement sur le “sauvetage, l’enlèvement des débris et l’extinction des incendies”, selon M. Kruk.

Il a ajouté que “tous les groupes d’intervention travaillent en mode intense” et que “les travaux se poursuivront 24 heures sur 24.”

Une frappe russe a également tué dans la journée huit civils à un point de distribution d’eau dans l’est, selon Kiev, qui en a appelé au G7 pour mettre fin à la guerre.

C’est “l’un des actes terroristes les plus éhontés de l’histoire européenne”, a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky à propos du bombardement d’un centre commercial de Krementchouk, une cité à 330 km au sud-est de Kiev, et à plus de 200 km du front.

Il a frappé “une ville paisible, un centre commercial ordinaire, avec à l’intérieur des femmes, des enfants, des civils ordinaires”, a-t-il souligné.

“Les attaques indiscriminées contre des civils innocents constituent un crime de guerre”, ont déclaré dans la soirée les dirigeants du G7 depuis leur sommet dans le sud de l’Allemagne, dans une déclaration qui “condamne solennellement l’attaque abominable” et assure que Vladimir Poutine devra “rendre des comptes”.

Le président français Emmanuel Macron a dénoncé une “horreur absolue” et a appelé le peuple russe à “voir la vérité” en face.

Cela “ne fera que renforcer la détermination” des Occidentaux à soutenir l’Ukraine, a lâché le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Selon l’armée de l’air ukrainienne, le centre commercial a été atteint par des missiles antinavires Kh-22 tirés par des bombardiers à long rayon d’action Tu-22, de la région russe de Koursk.

A New York, le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric a rappelé que les belligérants étaient tenus par le droit international de “protéger les civils et les infrastructures civiles”, jugeant la nouvelle frappe “totalement déplorable”.

Une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU sur les derniers bombardements russes contre des cibles civiles en Ukraine est prévue mardi à 19H00 GMT, a-t-on appris auprès de la présidence albanaise de l’instance onusienne.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles