06122021Headline:

Showbiz: la mémé de feu Arafat calme la guerre

La mémé de Arafat s’adresse aux “Chinois” et aux amis de son petit-fils. Le moment n’est pas propice aux guerres de languages. Mettez balle à terre. Concentrons nous sur l’état de santé de Carla. J’ai très mal quand je vois tout ce qui se passe actuellement sur la Toile. Normalement, pour la mémoire de Arafat, les membres de sa famille devraient être des personnes effacées. Des personnes dont on ne devrait même pas entendre parler. Oui, nous devrions rester dans l’ombre. On devrait être les personnes les plus humbles dans le monde.Mais malheureusement, nous sommes les plus agités sur la toile. Alors, je demande aux uns et autres le calme. Le moment n’est pas propice aux guerres de langage interposées entre les “chinois”, les amis de Arafat et ma fille Tina. Cela n’honore pas la famille, et même les “chinois” et amis de Arafat. Nous devrions pour la mémoire de Arafat, former normalement une seule et même famille. C’est vrai, le respect se mérite. Des réactions en suscitent d’autres. J’en suis consciente. Mais mes enfants, je vous demande de mettre balle à terre. Vous vous direz peut-être pourquoi je ne m’adresse pas à ma fille et que c’est à vous que je parle. Sachez que vous êtes aussi mes enfants, mes petits-enfants. Et pour l’amour que vous avez pour votre défunt ami Arafat, je peux vous demander de vous maîtriser. Mais à ma fille non. Les injures de ma fille vous avez reçu. Vos parents n’ont pas été épargnés. J’en suis consciente. J’ai eu même à appeler certains d’entre vous. Et même vos parents, pour demander pardon. J’ai eu à pleurer au téléphone avec les parents de certains d’entre vous. Moi-même, les injures de ma fille, je n’en suis pas épargnée. Oui, je souffre dans l’ombre. L’an dernier, j’avais eu même à répondre sur les réseaux sociaux. Mais je ne veux plus le faire. Je ne veux plus descendre dans la boue. Car la mère de Arafat est aussi mon enfant. Cela même me rappelle des démêlés de mon petit garçon avec sa mère. Chaque fois qu’il m’appelait pour m’en parler, je lui disais de ne pas répondre. Quelle que soit la situation, un enfant n’a jamais raison devant ses parents. Je lui disais que pour son image, il n’avait pas à répondre à sa mère. Des conseils qu’il a suivis. Les “chinois”, mes petits-enfants, je vous demande de mettre balle à terre. Concentrons-nous sur l’état de santé de Carla. Prions pour elle. Afin qu’elle se rétablisse.

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles