05272022Headline:

𝗖𝗼𝗼𝗽𝗲́𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗘𝘁𝗮𝘁𝘀-𝗨𝗻𝗶𝘀 𝗖𝗼̂𝘁𝗲 𝗱’𝗜𝘃𝗼𝗶𝗿𝗲: 𝗟𝗲 𝗣𝗿𝗲𝗺𝗶𝗲𝗿 𝗠𝗶𝗻𝗶𝘀𝘁𝗿𝗲 Patrick Achi 𝗳𝗮𝗶𝘁 𝗹𝗲 𝗽𝗼𝗶𝗻𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗹𝗲 𝗦𝗲𝗰𝗿𝗲́𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱’𝗘́𝘁𝗮𝘁 𝗔𝗺𝗲́𝗿𝗶𝗰𝗮𝗶𝗻 𝗔𝗻𝘁𝗼𝗻𝘆 𝗕𝗹𝗶𝗻𝗸𝗲𝗻

Le Premier Ministre Patrick Achi, en visite de travail aux États-Unis, a rencontré ce lundi 14 juin à Washington DC, le Secrétaire d’Etat Américain, Antony Blinken. Les deux personnalités ont fait le point de la coopération entre leurs deux pays.
Visiblement heureux et satisfaits de cette rencontre, le Premier Ministre ivoirien et le Secrétaire d’État américain ont évoqué la nécessité de renforcer la coopération entre les Etats-Unis et la Côte d’Ivoire sur le plan sécuritaire, économique et démocratique.
« Nous en ressortons extrêmement satisfaits de cette rencontre. Nous avons abordé ensemble les questions spécifiques sur tout ce que le gouvernement américain a fait pour la Côte d’Ivoire au cours des dernières décennies. Notamment au niveau de l’aide dans la lutte contre le SIDA (près de 1000 milliards de F CFA au cours des 17 dernières années), en passant par le Millenium Challenge Corporation (plus de 525 millions de dollars) », a déclaré le Chef du gouvernement ivoirien, à sa sortie d’audience.
Le Premier Ministre, au nom du Président Alassane Ouattara, a exprimé la satisfaction de la Côte d’Ivoire quant au succès de l’exercice de formation militaire « FLINTLOCK » qui s’est déroulé du 10 au 28 février dernier en terre ivoirienne et qui a rassemblé quatre pays africains et plus de 400 militaires de différents pays. Il a aussi profité de cet entretien pour remercier les Etats-Unis pour leur contribution à la croissance économique et sociale de la Côte d’Ivoire, notamment à travers le MCC, le projet PEPFAR (les États Unis sont les plus grands contributeurs à la lutte contre le VIH-Sida), ainsi que les nombreux dons de vaccins reçus dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19.
Avec un volume des échanges commerciaux estimé à 1,250 milliard de dollar US, jugé très loin des potentialités des deux nations, le Premier Ministre Patrick Achi, instruit par le Président Alassane Ouattara, a plaidé pour une accélération des flux d’échanges commerciaux et a appelé les Etats-Unis à accompagner la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre du programme « Côte d’Ivoire 2030 ».
Grâce à une croissance économique moyenne, stable entre 2012 et 2019 établie à 8%, la Côte d’Ivoire a su faire face avec beaucoup de résilience à l’impact négatif de la pandémie de Covid-19 qui frappe le monde depuis 2020. Pour la période 2021-2025, le taux de croissance moyen est prévu à 7,6% alors que la sous-région ouest-africaine devrait se situer largement en dessous de ce taux. L’économie ivoirienne représente plus de 40% de l’économie de l’UEMOA. Le Premier Ministre a rappelé toutes ces performances réalisées par la Côte d’Ivoire à son illustre hôte.
Les deux personnalités sont revenues sur les enjeux de sécurité sous régionale au regard de la situation mondiale actuelle entre la Russie et l’Ukraine. A ce sujet, le Premier Ministre Patrick Achi a réaffirmé avec force et détermination, la position sans ambiguïté de la Côte d’Ivoire qui rejoint celle des États-Unis et de l’Union européenne. Il a plaidé pour la poursuite et le renforcement du soutien américain dans le domaine militaire (Formation, renseignement, acquisition d’équipements).
« Nous leur avons dit quels étaient les défis et les enjeux sécuritaires que nous avions. Et face à ces défis de sécurité, nous avons nous-mêmes commencé à renforcer la formation de nos militaires, nous avons également renforcé nos équipements et nous avons surtout investi dans des infrastructures sociales de base aussi bien que dans les projets d’insertion de jeunes pour pouvoir améliorer les conditions de vie des populations aux frontières Nord, pour essayer de freiner le terrorisme, qui est menaçant », a expliqué le Premier Ministre. Il a relevé que malgré l’obtention d’un accroissement du déficit budgétaire de 0,3% du PIB avec le Fonds Monétaire International (200 millions de dollars), les dépenses sécuritaires de la Côte d’Ivoire pour faire face à la lutte contre le terrorisme et la piraterie maritime, nécessitent plus de moyens.
Selon Patrick Achi, le soutien accru des Etats-Unis est attendu dans le financement des actions de lutte contre la fragilité dans les zones frontalières. Il a estimé qu’il s’agit d’un complément indispensable de la lutte contre le terrorisme à moyen et long terme (Financement de projets, adduction en eau potable, électrification villageoise, formation professionnelle, autonomisation de la femme, transfert monétaire aux ménages vulnérables avec un objectif de 500 mille ménages). Il a ajouté que le volet militaire et l’aspect social nécessiteront un effort de 1 milliard de dollar et a aussi plaidé pour la désignation d’un point focal américain qui devrait permettre d’approfondir le point des besoins militaires et des efforts dans le cadre de la lutte contre la fragilité dans les zones frontières Nord.
Avant de quitter son illustre hôte du jour, le Premier Ministre a formulé, au nom du Président Alassane Ouattara, une invitation au Secrétaire d’Etat Antony Blinker, à effectuer une visite officielle en Côte d’Ivoire. « Nous avons également invité les États-Unis à participer à la COP 15 qui aura lieu en Côte d’Ivoire au mois de mai 2022. Je pense que dans l’ensemble des sujets qui ont été abordés, le Secrétaire d’Etat était extrêmement réceptif et il nous a garantis que les États-Unis soutenaient la Côte d’Ivoire. Il nous a demandé de rassurer le Président de la République qu’il sera de tous les défis », a dit Patrick Achi.
Le Premier Ministre a aussi exprimé la disponibilité du Président Ouattara à œuvrer à l’amélioration des relations entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis. Et a transmis les cordiales salutations du Président de la République au Président Joe Biden.

Comments

comments

What Next?

Related Articles