05192021Headline:

Abidjan: un voleur de compteurs prépayés CIE arrêté écope un mois de prison..

Niangoran, jeune ivoirien de 28 ans résidant de Yopougon Niangon et originaire du village Yakasséatobou, est accusé de vol de compteurs prépayés CIE. Arrêté après avoir fourni un compteur à une cliente d’Abidjan qui s’en est plainte en constatant des difficultés de recharge dues au blocage de la CIE, Niangoran est passé en jugement au tribunal le vendredi 9 Avril 2021, confronté à la partie civile de la compagnie d’électricité représentée par Maître Claude Gneba.

Alors que la CIE l’accuse d’avoir volé 25 compteurs, Niangoran affirme à la barre en avoir pris plutôt 8, à Yakasséatobou. Des compteurs qu’il est venu commercialiser à Abidjan parmi lesquels deux ont été récupérés par la CIE. Le jeune homme soutient ne les avoir pas volés mais pris avec des parents du village.

La CIE a déclaré à la barre que les compteurs sont sa propriété et que personne n’a le droit de les vendre. Article 54 alinéa 1,2,3, passible d’une peine de 1 à 5 ans de prison.

Dans le cadre de son projet ”Électricité pour tous”, la CIE a fait en sorte qu’avec 1000 francs seulement, les foyers, même ceux les plus démunis, puissent disposer d’un compteur. Toutefois, la valeur réelle d’un compteur étant de 190.000 francs, elle voudrait que Niangoran lui verse ce montant multiplié par chaque compteur volé. Ce qui donne un total de 4.750.000 francs.

Pour un compteur qui coûte 1000 francs, vous voulez qu’il le rembourse à 190.000 francs ? a demandé la présidente du jury en rigolant, non sans ignorer la vraie valeur marchande du produit en dehors de sa promotion de proximité.

Le tribunal a condamné Niangoran à rembourser plutôt 1.140.000 francs à la CIE. Il a écopé d’un mois de prison et de 200.000 francs d’amende. Sa famille, venue nombreuse en salle d’audience, est sortie avec des murmures triomphaux, plutôt satisfaite de la sentence qu’elle craignait plus alourdie.

Voilà, on n’a pas le droit de vendre les compteurs oh, y a prison dedans ! Seule la CIE est autorisée à le faire.

Louis-César BANCÉ

Comments

comments

What Next?

Related Articles