04192021Headline:

Bingerville: le gardien du cheptel d’un ministre de Ouattara avait été assassiné à Anan

En fonction pour le compte d’un ministre actuel du gouvernement d’Hamed Bakayoko, Koté Kassoum, âgé d’une soixantaine d’années a été l’objet d’un homicide volontaire à Anan dans le département de Bingerville, l’une des villes coloniales de la Côte d’Ivoire. Les faits sont dramatiques.
Koté Kassoum, de nationalité burkinabé est le gardien du cheptel composé de bœufs et de moutons appartenant au ministre de Ouattara.

Son rôle est de prendre soin des animaux en les nourrissant, et les surveillant. Pour mener à bien son travail son patron, le ministre dont le nom n’a pas été révélé, l’a logé avec sa petite famille dans une belle maison au sein du village Anan au lieu de son travail.

Les choses semblent en tout cas bien se passer pour le gardien-berger qui vit sur place avec sa famille, dans des conditions qui les mettent relativement à l’abri du besoin, grâce aux bons soins du ministre. Mais dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 janvier 2021, le destin de Koté Kassoum va basculer. En effet, alors qu’il est endormi avec les siens, Koté Kassoum est tiré de sommeil aux alentours de 1 h du matin, par un bruit suspect entendu du côté du portail de sa maison.

Le gardien-berger sort évidemment de son lit, pour vérifier et comprendre ce qu’il se passe. Une fois sorti de sa demeure, il surprend un inconnu près de l’enclos des bêtes. À sa vue, le quidam escalade promptement la clôture, pour gagner l’extérieur de la cour. Notre gardien-berger sort également de la concession et aperçoit le suspect qui, s’enfuyant, s’engouffre dans le champ du voisin, juste en face.

Convaincu d’avoir mis en déroute l’individu mal intentionné, Koté Kassoum entreprend à présent de retourner à l’intérieur de sa cour. Hélas, le pire est à venir pour lui. Dans la pénombre, un véhicule garé démarre soudainement et fonce à toute vitesse sur le gardien et le percute. L’homme est touché et se retrouve au sol. Comme si cela ne suffisait pas, le chauffard certainement complice du premier voleur en fuite revient avec sa voiture et charge à nouveau. Et une fois de plus, il vient « ramasser » le berger sur lequel, dans des craquements d’os, il passe à nouveau avec son véhicule.

Convaincu, que sa victime ne vit plus, le chauffard criminel prend également la fuite. Pendant ce temps, ne voyant pas son père revenir avec ce bruit de voiture, la fille de Koté Kassoum, une étudiante, admet d’aller voir ce qui se passe. C’est là que la pauvre jeune fille découvre son géniteur étendu près du portail.

Grièvement blessé, le pauvre est très mal en point. Toutefois, il arrive à raconter avec difficulté, ce qui lui est arrivé. Troublée, sa fille étudiante appelle à l’aide, et trouve une oreille attentive. Un chef-chantier d’une carrière de sable et de gravier, érigée à quelques encablures des lieux des faits vient secourir la victime. L’homme encore vivant présentant sur le corps, de nombreuses et effroyables blessures est évacué à l’Hôpital général de Bingerville.

Malheureusement, il rendra l’âme aux alentours de 3 h du matin, en dépit de l’assistance de l’équipe médicale de garde cette nuit-là. Sa dépouille est transférée à la morgue. La fille du gardien-berger est inconsolable, elle ne retournera pas avec son père à la maison, le corps de son père est transféré à la morgue.

Un drame qui laisse les habitants dudit village sans voix. De nombreuses personnes s’interrogent et veulent comprendre pourquoi tuer volontairement cet homme sans histoire ? Les quidams on-t-il attiré la victime dehors pour l’abattre ? Sont-ils venus réellement pour voler les bétails du ministre de Ouattara ? Pour l’heure, la police informée du crime odieux a procédé à un constat avant d’ouvrir une enquête pour trouver les coupables et le vrai motif de cette attaque meurtrière.

actualiteivoire.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles