04192021Headline:

Bouaké: mort du premier ministre ”hamback” des élèves sous le choc grèvent

La mort du premier ministre Hamed Bakayoko annoncée dans la soirée d’hier mercredi 10 mars 2021, a ouvert sur une onde de choc à travers tout le pays. Il s’est éteint deux jours après l’entrée dans sa 56ᵉ année.

Dans cette atmosphère de deuil national, la tristesse s’est également emparée des élèves de la capitale du Gbêkê, qui sont descendus dans les rues de Bouaké dès les premières heures de cours de ce jeudi 11 mars 2021.

Démarrée au Lycée Moderne Belle Ville, « la grève pour rendre hommage à Hamed Bakayoko » aux dires des élèves dans les rues, s’est intensifiée par la prise d’assaut de tous les établissements publics et privés de la ville, afin d’y déloger leurs camarades.

« Nous rendons hommage au Père Hamed Bakayoko qui est mort. C’est pourquoi nous sommes en grève. Nous allons dans toutes les écoles de Bouaké pour faire sortir les élèves pour qu’ensemble dans les rues, nous rendons aussi hommage au premier ministre. C’est une grève pour lui rendre hommage.» a confié sifflet en main, l’un des élèves au devant de la foule, menant ses camarades dans les rues de la ville.

D’Abidjan à Bouaké, la disparition du golden boy met en lumière une popularité que bien peu ignoraient.

Koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles