05062021Headline:

Côte d’Ivoire/ Drame: des agents de santé du CHU de Cocody ont œuvrer pour le décès de ses jumeaux

Une fois de plus, les services au sein des hôpitaux publics ivoiriens sont indexés. Le personnel hospitalier pointé du doigt par des accusations qui, une fois justifiées, constituent un manquement grave des agents de santé.

Un monsieur du nom de Moro, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux accuse certains agents de santé du centre hospitalier et universitaire (CHU) de Cocody de n’avoir pas porté assistance à sa femme qui était enceinte de jumeaux.

Grave, monsieur Moro accuse des agents de santé du CHU de Cocody d’avoir œuvrer pour le décès de ses enfants.

“Mes jumeaux, deux garçons, mes enfants sont venus au monde vivants, ils pleuraient et ils avaient donc besoin de couveuses. On avait besoin d’un pédiatre et la sage-femme me dit d’attendre à l’heure que le pédiatre va venir il va voir ce qu’il peut faire.”, a-t-il affirmé.

Monsieur Moro ajoute que sur le conseil d’un vigile, il est monté voir un médecin du nom de Sanogo qui, au lieu de prendre en considération ses préoccupations a préféré lui dire qu’il est interdit de rentrer dans son bureau.

“Le docteur est fâché, il a commencé à m’engueuler, pourquoi je suis monté, il descend et il va bavarder sur les filles de salle et il y a une fille de salle qui vient vers moi pour me dire pourquoi je suis monté. Elle me dit d’ailleurs ton enfant il y a un qui est mort, il faut attendre le deuxième va mourir tu vas aller avec eux”, a fait savoir monsieur Moro.

Monsieur Moro affirme que par manque d’assistance ses enfants sont morts au CHU de Cocody. Tout en interpellant les autorités compétentes sur le drame qu’il a vécu dans ce centre hospitalier, le malheureux père a exprimé son amertume face à ce drame.

“Moi je parle pour que ça cesse, un grand CHU comme ça ne peut pas ne pas avoir d’oxygène et de couveuses”, a-t-il lâché.

En Côte d’Ivoire, même si l’amélioration est nette depuis quelques années, la qualité des services dans les hôpitaux reste parfois pointée du doigt.

Koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles