04162021Headline:

Côte d’Ivoire: Marcory, le fameux tueur en série intercepté par la police criminelle

Le suspect Sahabi Aliou dans les locaux de la police criminelle au Plateau

Le nommé Sahabi Aliou, 42 ans, redoutable présumé tueur en série a été épinglé dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 janvier 2021 par la Police Criminelle.

Il opérait en fracassant à l’aide des morceaux de briques le crâne de ses victimes. Il serait auteur de plus d’une dizaine d’attaques, affirme le directeur par intérim de la police criminelle, le commissaire divisionnaire de police, Zagadou Vincent De Paul, comme l’indique une note des services de la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN).

Selon l’autorité policière, cette opération a trouvé sa lettre de noblesse à l’issue d’une collaboration intensifiée des services de police. « Depuis le mois d’octobre, des cas de morts violents, ont été enregistrés dans la commune de Marcory. Le mode opératoire du meurtrier, consistait à fracasser le crâne de ses victimes à l’aide de briques ou de grosses pierres pendant qu’elles étaient endormies. Ses cibles étaient des indigents qui squattaient les dessous de ponts et autres lieux en plein air pour passer la nuit. Face à ces cas de meurtres en série, les fins limiers de la direction de la police criminelle (DPC) ont été mis à contribution. La mutualisation des actions des enquêteurs et des équipes d’intervention brigade de recherche et d’intervention (BRI) a abouti à l’interpellation de ce tueur en série qui est sans domicile fixe dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 janvier 2021. Ce dernier a reconnu les faits et a avoué avoir fait une dizaine de victimes. Si on ne le faisait pas, il l’aurait continué », a déclaré le directeur par intérim le commissaire divisionnaire de police, Vincent De Paul.

Lors de son interrogatoire, le présumé meurtrier aurait dit avoir agi pour son propre plaisir, aurait aussi affirmé que les briques et les grosses pierres utilisées pendant ses forfaits lui permettaient de s’assurer que ses victimes sont effectivement mortes.

Sahabi Aliou sera conduit devant le parquet près le tribunal de première instance d’Abidjan», pour répondre de ses actes assure-t-on.

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles