01182021Headline:

Football/Racisme: Nabil Bentaleb victime

Mis à l’écart du groupe professionnel de Schalke 04 jusqu’à nouvel ordre, l’international algérien Nabil Bentaleb vient d’être victime d’injures racistes de la part de Steffen Freund, ancien joueur du club de la Ruhr.
Désormais consultant, Steffen Freund a commenté l’éviction de Bentaleb en estimant que cette mise à l’écart était liée à ses origines franco-algériennes. « Nabil Bentaleb n’est pas discipliné en raison de ses origines franco-algériennes. Ses origines et sa pauvreté ont joué un rôle dans la façon dont il a grandi en tant que personne », a ainsi déclaré Freund sur Sport1.

La Fédération algérienne de football « condamne fermement » les propos
Schalke 04, lanterne rouge du championnat, a réagi aux propos de Steffen Freund. « La suspension de Nabil Bentaleb et Amine Harit n’a rien à voir avec leurs origines. Cela n’a fondamentalement rien à voir », a ainsi écrit la formation allemande sur son compte Twitter. De son côté, Nabil Bentaleb a tenu aussi à répondre. « Quand c’est dit avec tant de finesse… Classe Steffen », a-t-il écrit sur son compte Twitter. Jochen Schneider, le directeur sportif du club, avait précisé que le club se séparerait de Bentaleb « à l’été 2021 au plus tard » juste après sa mise à l’écart.

Dans un communiqué sur son site internet, la Fédération algérienne de football a apporté son soutien au joueur et « condamne fermement » les propos de Steffen Freund. « La Fédération algérienne de football souhaite à ce que des mesures disciplinaires exemplaires soient prises à l’encontre de l’auteur de ce grave dérapage de la part de la Fédération allemande de football et de la FIFA, qui, toutes deux, se veulent en phase dans le combat contre ce fléau qu’est le racisme », peut-on lire dans ce communiqué.

« Ces paroles prononcées comme ça en toute impunité sur un plateau TV ne peuvent rester impunies. Nabil a tout notre soutien, parce que, s’il a été touché lui, c’est tous les Algériens qui doivent se sentir offensés », a déclaré le sélectionneur Djamel Belmadi dans une vidéo.

RFI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles