08092022Headline:

Michel Platini : « J’ai perdu, la FIFA a déjà gagné »

Dans un entretien accordé à RTS, Michel Platini est revenu sur son procès en cours en Suisse, pour une affaire de versement douteux à l’époque où il était président de l’UEFA.

Légende du football français et ancien dirigeant de l’UEFA, Michel Platini est empêtré depuis plusieurs années dans une affaire de paiement douteux provenant de la FIFA, alors qu’il était à la tête de l’instance européenne. D’ailleurs, l’ancien Ballon d’Or a été condamné, la semaine dernière, à 20 mois de prison avec sursis par la justice suisse dans cette affaire.

En attendant de connaître le jugement final du tribunal pénal fédéral de Bellinzone, attendu le 8 juillet, Platini a évoqué son procès dans un entretien accordé à RTS. L’ancienne gloire française estime être victime d’une injustice orchestrée par la FIFA.

«Moi, je suis blindé contre l’injustice. Quand on a fait des matches de football, qu’on a perdu à cause d’une décision de l’arbitre, pendant 20-30 ans, on est un peu blindé. Mais l’injustice fait mal beaucoup plus à ses proches, à sa famille, à ses enfants, à ses petits-enfants, parce qu’ils ne sont pas préparés à subir de telles injustices», a-t-il lâché avant de poursuivre. «Je m’attaque à deux organismes très forts : la justice suisse et les milliards de la FIFA. C’est dur de les combattre, mais je me bats quand même contre eux parce que je sais qu’il y a une collusion et qu’ils ont fait plein de choses entre eux. […] Je ne lâche rien, je ne lâcherai rien et j’irai jusqu’au bout.»

Voulant rétablir la vérité, Michel Platini estime avoir déjà perdu puisqu’il est hors du circuit du football depuis désormais 2015 et que sa réputation de dirigeant a déjà été suffisamment atteinte. «J’ai perdu, la FIFA a déjà gagné. Cela fait sept ans qu’ils m’ont enlevé toute ambition que je pouvais éventuellement avoir au sein du football mondial. C’est fini. Sept ans, c’est terminé, ils ont gagné. D’ailleurs, il y a un homme qui travaillait à la communication de la FIFA et qui a dit : « de toute façon, on s’en fout même s’il n’y a rien, parce que dans sept ans, professionnellement il sera mort »», a conclu l’ancien dirigeant de l’UEFA.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles