05242022Headline:

Real Madrid: colère, dispute, menace de mort, Nasser Al Khelaïfi incontrôlable après l’élimination du PSG

Le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, a laissé libre cours à sa frustration après l’élimination des Parisiens en Ligue des champions, battus par le Real Madrid (1-0, 1-3) en huitième de finale. Le dirigeant qatari se serait pris au corps arbitral et au staff technique des Madrilènes.

Nasser Al Khelaïfi a certainement vécu une sale soirée mercredi lors de la huitième de finale retour de la Ligue des champions entre le Real Madrid et le PSG. Impuissant face à la défaite des Parisiens qui se sont inclinés sur le score de 3-1, entraînant ainsi leur élimination du tournoi, le dirigeant qatari s’est également illustré (dans le sens négatif du terme) après cette désillusion.

En effet, selon la presse espagnole, le boss du PSG et son directeur sportif Leonardo s’en sont pris au corps arbitral après le match. Les deux hommes qui estiment que le juge de la partie aurait dû annuler le but égalisateur des Madrilènes en raison d’une charge de Benzema sur Donnarumma, se seraient directement rendus dans le vestiaire des arbitres pour le leur faire comprendre. D’après les informations de Movistar, confirmées par la Cadena COPE, les deux hommes auraient d’ailleurs donné des coups, sûrement aux portes et aux murs du vestiaire par énervement. La police espagnole a dû intervenir pour les calmer.

Le diffuseur espagnol de la compétition européenne révèle de son côté que le patron du PSG s’en est également pris au camp madrilène, en menaçant de mort un membre du staff des Merengues charger de filmer les coulisses de la rencontre. «Je vais te tuer», aurait-il déclaré après avoir aperçu sa caméra à en croire les informations de l’émission espagnole El Larguero.

L’UEFA va prendre l’affaire en main
Un excès de colère qui pourrait coûter cher au président du PSG alors que l’UEFA aurait d’ailleurs demandé au Real Madrid de lui fournir les images captées par le téléphone. Dans son rapport, Danny Makkelie, l’arbitre de la rencontre, a consigné les dérapages de deux hommes. ajoutant que le Qatari a brisé le drapeau d’un des arbitres du match.

« Après le match, le président et directeur sportif du PSG, Leonardo, ont fait preuve d’un comportement agressif et ont tenté d’entrer dans le vestiaire des arbitres, indique le texte. Ils ont bloqué la porte et le président a délibérément frappé le drapeau d’un des arbitres, en le brisant », a-t-il noté, rapporté par les médias espagnols.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles