05262017Headline:

Des graves découvertes faite au domicile d’un féticheur : les faits

feticheur

32 crânes humains et deux squelettes au complet, c’est la découverte qui a été faite par des gendarmes au domicile d’un féticheur.

C’’est dans une maison retranchée non loin de la plage à Agbavi (25 km à l’est de Lomé) que gendarmes et populations ont eu l’horrible surprise. Sous le fétiche du sieur Kokou Aholou Agbodjan Rechercher Aholou Agbodjan a été trouvé, trente et deux crânes humains.

Alertés par les voisins qui ont dit avoir découvert deux squelettes au domicile du féticheur, des gendarmes y ont débarqué pour une perquisition dont le résultat scandalise les populations.

Natif de Dévégo, Kokou Aholou Agbodjan Rechercher Aholou Agbodjan s’était installé à Agbavi Rechercher Agbavi depuis seulement trois mois. Selon la gendarmerie, il a indiqué que les crânes humains lui sont vendus par un Béninois du nom de Ahonvi Agbin. Ce dernier vivant à Comé en territoire du Bénin, serait décédé il y a peu, suite à un accident de circulation, selon Kokou Aholou Agbodjan.

Les soupçons ont commencé quand le féticheur a effectué des prélèvements sanguins sur un jeune homme lui servant de garçon de course. Ce dernier a indiqué que Aholou Kokou Agbodjan qui lui promettait de lui filer un fétiche, l’a endormi à l’aide d’un produit et qu’il s’est réveillé avec des entailles ayant visiblement servi à lui prélever du sang. Le féticheur avait pris soin d’interdire à sa victime d’en parler à ses proches.

Aholou Kokou Agbodjan a été arrêté par la gendarmerie à qui il a confié se servir des ossements pour fabriquer des potions magiques à des commerçants et des aspirants aux voyages. Le féticheur cite parmi ses clients, un pasteur.

La ville de Lomé avait été traversée par un sentiment de frayeur vers la fin de l’année 2011, avec une vague d’assassinats de jeunes filles. Des crimes intervenus non loin de camp de la Force d’Intervention Rapide (FIR) notamment, à Agoué. La gendarmerie avait présenté des personnes comme été présumés auteurs de cette série macabre. Mais depuis, leur procès est attendu.

source : afrika365

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment