01192022Headline:

CAN 2022: au moins quatre joueurs du Burkina et leur coach positifs au Covid-19

Avant le match d’ouverture contre le Cameroun dimanche 9 janvier, au moins quatre tests positifs au Covid-19 ont été décelés parmi les joueurs du Burkina Faso. Les Étalons, en colère, réclament une contre-expertise.

La 33e Coupe d’Afrique des nations ne commence que dimanche, mais le match d’ouverture se dote d’une première polémique à la veille de son coup d’envoi. Firmin Sanou, entraîneur-adjoint du Burkina Faso, qui va affronter le Cameroun, a expliqué l’objet du courroux des Étalons, ce samedi 8 janvier en conférence de presse, au stade Olembé. « Quatre à cinq joueurs cadres » de la sélection nationale ont été testés positifs au Covid-19 dans des conditions rocambolesques, a-t-il déclaré.

Le Burkina Faso pointe un flou dans l’organisation
La journée de vendredi a été haute en couleurs. Selon son récit, « une équipe médicale s’est pointée à notre hôtel pour des prélèvements ». Mais après vérification, celle-ci n’était pas mandatée par la Confédération africaine de football. « Du coup, on a refusé le test », a confié Firmin Sanou, avant de poursuivre :

« La CAF nous a dit qu’elle allait nous envoyer une équipe médicale dans l’après-midi, avant le départ pour la séance d’entraînement ; on ne les a pas vus. Après, une équipe est arrivée vers 22h-23h. C’était celle envoyée par la CAF. On a réalisé les tests. »

Quelques heures après, le verdict est tombé : « Ils nous ont informé qu’on avait quatre à cinq cas de Covid, dont des joueurs cadres. » Firmin Sanou n’a pas donné de noms, mais selon nos informations, il y a parmi eux Edmond Tapsoba, Oula Abbas Traoré et Saïdou Simporé. Et « outre les quatre joueurs, il y en a un cinquième dont les médecins disent qu’il n’a pas passé de test, alors que c’est le cas », a encore précisé l’entraîneur adjoint.

« C’est un scandale »
Le Burkina Faso est incrédule devant cet incident. « Selon le protocole sanitaire, les tests doivent être réalisés 48 heures avant les matches. (…) Et il faut des tests PCR, alors que nous avons fait des tests antigéniques » a rappelé un Firmin Sanou quelque peu désemparé : « C’est perturbant pour l’organisation. (…) À même pas 24 heures du match, tu apprends que tu as probablement cinq joueurs que tu ne pourras pas utiliser. »

Le capitaine des Étalons, Bertrand Traoré, ne s’est pas débarrassé de son ton calme pour évoquer cette situation. Mais l’attaquant d’Aston Villa est, lui aussi, en colère : « C’est un scandale, on ne peut pas nous priver de titulaires à 24 heures du match. Les autorités doivent revoir l’organisation, nous on ne peut pas accepter cette décision. On peut refaire des tests de nos joueurs positifs », a proposé Bertrand Traoré.

L’équipe burkinabè compte demander une contre-expertise. Drôle de préparation, en somme, pour le coup d’envoi de l’événement footballistique majeur de cette année en Afrique.

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles