01242022Headline:

Côte d’Ivoire/ Instauration d’un couvre-feu dans le département de Kong

Face à la menace terroriste, Soumahoro Soualiho, le préfet du département de Kong dans le nord de la Côte d’Ivoire a pris un arrêté portant couvre-feu sur tout le territoire qu’il administre.

Le département de Kong est dans le viseur des djihadistes. La mesure intervient après que plusieurs attaques meurtrières aient été enregistrées à Kafolo une sous-préfecture voisine. Pour prévenir d’autres attaques dans sa circonscription administrative, Soumahoro Soualiho, le préfet du département de Kong a instauré un contre-feu de 00 heure à 04 heures du matin, du 16 août au 17 septembre 2021.

« J’ai l’honneur de vous transmettre, ci-joint, pour attribution, l’arrêté n°09/P-KONG/SG du 16 août 2021 portant instauration d’un couvre-feu dans le département de Kong », mentionne l’arrêté préfectoral.

« Cette décision est à saluer. Les terroristes attaquent nos soldats par surprise et endeuillent de nombreuses familles ivoiriennes. Avec le couvre-feu, ils ne vont plus se hasarder à attaquer nos forces de défense », confie à 7info un agent de la préfecture de Kong, sous le couvert de l’anonymat.

A en croire l’interlocuteur, la mesure n’est pas respectée par tous les habitants de ce département. « C’est vrai que le couvre-feu est instauré. Malheureusement, dans certains villages, il n’est pas respecté. Même ici à Kong ville, il y a des gens qui restent dehors après minuit. C’est dommage », déplore-t-il.

Cet arrêté préfectoral a-t-il un impact sur l’économie locale ? Non, répond un habitant. « Contrairement à ce que certains pourraient penser, cette décision du préfet n’affecte pas les activités économiques. Tout fonctionne comme si de rien n’était », révèle Dosso Mamadou, transporteur à Kong, joint par 7info.

Pour rappel, le samedi 12 juin 2021, l’armée ivoirienne subissait sa deuxième attaque terroriste en moins d’un mois.

« Le samedi 12 juin 2021, aux environs de 19 heures, une patrouille de reconnaissance des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) a été l’objet d’une attaque complexe, sur l’axe Tehini-Togolokaye. Il s’agit d’une embuscade avec usage d’engin explosif improvisé au contact duquel un des véhicules a sauté“, indiquait un communiqué de l’État-major.

7info.ci

Comments

comments

What Next?

Related Articles