05242022Headline:

Côte d’Ivoire : “le RHDP veuille maintenir la Côte d’Ivoire dans une monarchie”, dénonce Aké M’bo Esther

Dans la commune d’Agboville, le député sortant Adama Bictogo a été déclaré vainqueur selon la CEI en mars dernier. Mais ce résultat n’est pas accepté par la candidate de l’opposition, l’honorable député Fleur Aké M’bo Esther. Depuis son accession à la magistrature suprême de la commune, le numéro 2 du RHDP est vigoureusement perçu comme un usurpateur si bien que son titre de Vice Président du Parement ivoirien est mis en doute par cette dernière. Ce matin, une déclaration de l’opposante laisse croire le Parti au pouvoir veuille maintenir la Côte d’Ivoire dans une monarchie.

“On a l’habitude de dire que le fruit pourrit de l’intérieur. Et le ver à l’origine de cet état de fait y est.
Il en est de même pour le cheval de Troie qui consiste, par ruse de se retrouver à l’intérieur et tuer.
Vous êtes sans savoir le tripatouillage électoral qui a eu lieu durant les législatives de Mars 2021 à Agboville.
A travers un système politique bien élaboré qui est le cheval de Troie, M. Adama Bictogo, candidat aux dernières législatives n’était pas en mission pour une compétition; il remplissait juste une formalité : Se présenter juste et gagner par tous les moyens pour ainsi profiter de son siège à l’hémicycle, à l’effet de briguer la présidence de l’Assemblée nationale. Tel un rêve Américain…
Chose promise, chose faite, aujourd’hui à la tête du parlement ivoirien, il pérennise ainsi le règne du RHDP, parti au pouvoir, que dis-je le royaume à la tête du pays à travers la constitution qui lègue les pleins droits au PAN en cas de vacances du pouvoir, vu que nous n’avons pas de vice-président de la République. Attention danger !!!
Outre le fait que le RHDP veuille maintenir la Côte d’Ivoire dans une monarchie, regardons un peu à l’individu…
Monsieur Adama Bictogo, cet individu peu recommandable, connu pour ses frasques à succès en Côte d’Ivoire et dans la sous région, qui n’a son salut que grâce à ses liens étroits avec le pouvoir actuel, n’a pas la carrure d’un directeur d’école encore moins d’un président d’institution.
Pour un pays comme la Côte d’Ivoire, poumon de l’économie ouest africaine et référence continentale, ça serait une injure à l’union de tous ces partis politiques présents à l’hémicycle, qui nous offrent une variété de potentiels candidats au poste de PAN, une entorse à la discipline dont cet individu ne sait de qui tenir et un croche-pied au travail dont il est carrément opposé vu son parcours peripatéticien.
Inscrire M. Adama Bictogo, dont le scrutin fut entaché d’irrégularités, au panthéon des illustres personnalités comme AUGUSTE DENISE, VICTOR CAPRI DJEDJE, FÉLIX HOUPHOUËT-BOIGNY, PHILIPPE GREGOIRE YACÉ, HENRI KONAN BÉDIÉ, CHARLES BAUZA DONWAHI, ÉMILE AMOIKON ATTA BROU, MAMADOU KOULIBALY… C’est ramener la Côte d’Ivoire à l’âge de pierre, des années lumières avant la colonisation et l’indépendance elle-même.
Il est vrai que l’objectif inavoué est de s’éterniser au pouvoir mais que l’empire RHDP revoit sa copie en crédibilisant nos institutions à travers l’élection d’un PAN crédible issu de l’un de ces nombreux partis politiques qui y siègent.
En une décennie, après SORO GUILLAUME, ex membre du RHDP, AMADOU SOUMAHORO et aujourd’hui ADAMA BICTOGO, tous issus du même bord politique…le parti au pouvoir, a réellement l’ambition de s’ériger en monarchie.
La Côte d’Ivoire mérite mieux !!!”, dit-elle .

Sapel

Comments

comments

What Next?

Related Articles