01282022Headline:

Côte d’Ivoire: l’ex-ministre Emile Guiriéoulou ne sera pas de la délégation Wê à Mama, la raison

L’ex-ministre Emile Guiriéoulou ne sera pas de la délégation Wê qui sera reçue ce samedi à Mama, par l’ancien président Laurent Gbagbo, rentré en Côte d’Ivoire depuis le 17 juin 2021.
Emile Guiriéoulou, ancien ministre et cadre du Front populaire ivoirien (FPI) pro-Gbagbo, ne sera pas de la délégation qui conduira les populations Wê, samedi 28 août 2021, à Mama, village de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo. Le député de Guiglo est victime d’une seconde contamination au coronavirus.
» Chers camarades des Régions du Cavally et du Guémon, après juillet 2020, le 18 août 2021, j’ai été une nouvelle fois testé positif à la Covid-19. Je suis depuis lors en quarantaine et sous traitement pour recouvrer la santé. Par conséquent, je me trouve dans l’incapacité physique de prendre part à la grande rencontre entre le Peuple Wê et le Président Laurent Gbagbo ce samedi 28 août 2021 à Mama », a fait savoir l’ex-exilé politique, sur les réseaux sociaux.


Emile Guiriéoulou ajoute, néanmoins, que son épouse Yvette Guiriéoulou fera le déplacement pour suppléer son absence. Au moins 1200 personnes venant des départements de Blolequin, Taï, Toulepleu, Guiglo, Duékoué, Bangolo, Kouibly et de Facobly, sont attendues à ce rendez-vous du samedi 28 août. Il s’agira, pour ces populations originaires des régions du Guémon et du Cavally, de dire « bonne arrivée », « Bohi » en langue locale, à l’ex-président ivoirien, rentré au pays, le 17 juin dernier, après 10 années de périple judiciaire à la Cour pénale internationale (CPI).


En retour, l’ancien chef de l’État devrait également souhaiter ses condoléances à ce peuple qui a sévèrement été éprouvé lors de la crise politico-militaire qui a fait plus de 3000 morts entre 2010-2011. Au moins 800 personnes d’ethnie guéré, soupçonnées d’être favorables à Laurent Gbagbo, avaient été massacrées en une seule journée, lors de l’offensive militaire menée par les forces pro-Ouattara sur Abidjan.

afrique-sur7

Comments

comments

What Next?

Related Articles