05162022Headline:

Guinée : des mal-voyants cultivent plus de deux hectares de riz

Au compte de cette année agricole, ils sont parvenus à cultiver plus de 2 ha de riz dans le district de Badakô, situé à près de 12 KM de la ville.

Rencontré le vendredi 21 janvier 2022, en plein cœur de ce champ rizicole, Amadou Mara, le président de ladite association, nous explique comment tout est parti : Etant tous des mendiants, tout le temps assis aux alentours de la grande mosquée de Kankan, on a réfléchi sur notre situation et nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il fallait investir. Donc on a demandé à chacun d’entre nous de cotiser chaque jour, 1 000 GNF. Et ce sont ces 1 000 GNF que nous avons rassemblés pour cultiver notre petit champ là .

Bien qu’heureux de cette activité agricole qu’ils mènent, ces non-voyants se disent néanmoins confrontés à certaines difficultés, notamment le manque de matériels modernes. Karifa Mamadi Sanoh, membre de l’association affirme : Nous n’avons pas de tracteur. A défaut ; c’est aussi très difficile pour nous de nous procurer en bétail de laboure, en plus de tout cela nous manquons aussi cruellement d’engrais. Alors nous demandons aux personnes de bonne volonté de nous venir en aide, afin qu’on puisse remédier à tous ces manquements . Si la moisson prévue d’ici quelques mois est bonne, ce domaine agricole de 2 ha, devrait produire plusieurs centaines de tonnes de riz.

Satisfait de l’exploitation de ses terres par cette colonie d’aveugles, Moussa Sidibé, propriétaire des lieux, entend bientôt élargir leur domaine agricole. Cette année je suis très satisfait du travail abattu par ces aveugles. C’est pour cela que compte bien les octroyer encore plus d’espace pour faire leur agriculture. Mais je sais aussi qu’il leur faudra assez d’engrais, au moins une machine ou des bœufs de laboure. En tout cas si jamais, ils disposent de ces moyens qu’il faut, moi je leur donnerai volontiers ici plusieurs autres hectares de terres cultivables; a-t-il promis.

Invite est donc faite, aux personnes de bonne volonté et associations caritatives, de venir en aide à ces aveugles de Kankan qui voient leur avenir ailleurs, plutôt que dans la mendicité.

Comments

comments

What Next?

Related Articles