10252021Headline:

Afrique du Sud: les habitants de Johannesburg frappés par un malheur, ils ont perdu leur maire

Le nouveau maire de Johannesburg en Afrique du Sud, Jolidee Matongo est décédé dans un accident de voiture samedi, 18 septembre. L’homme politique âgé de 46 ans qui a été élu il y a un mois, revenait d’une campagne avec le président sud-africain pour l’inscription des électeurs dans le canton de Soweto avant les élections locales, lorsque l’accident s’est produit.

Les médias locaux ont rapporté que son véhicule est entré en collision avec une camionnette alors qu’il tentait d’éviter un piéton qui courait sur la route.

Le piéton et le conducteur de l’autre véhicule sont également décédés, mais les deux gardes du corps de M. Matongo sont soignés à l’hôpital pour leurs blessures.
Commentant sa mort, le président Cyril Ramaphosa a déclaré :

« Il est difficile de comprendre cette tragédie, étant donné la vitalité et la passion avec lesquelles le maire Matongo a interagi avec moi et les habitants de Soweto si peu de temps avant sa mort.

Rien ne pouvait préparer aucun d’entre nous à cette perte soudaine, qui a privé le centre économique de notre pays de son deuxième maire exécutif en deux mois. »

M. Matongo, devenu maire le 10 août à la suite du décès de son prédécesseur des complications suite au COVID-19, est le fils d’un migrant zimbabwéen et est un militant politique en Afrique du Sud depuis l’âge de 13 ans, faisant campagne contre l’apartheid – un système légalisé du racisme qui était en place à l’époque.
Il était membre du Congrès national africain (ANC) au pouvoir et devait être à l’avant-garde de la campagne du parti pour remporter Johannesburg – la capitale commerciale de l’Afrique du Sud – lors des élections locales prévues le 1er novembre.

afrikmag

Comments

comments

What Next?

Related Articles