05242022Headline:

Comores: jour du dialogue inter-comorien

Un dialogue inter-comorien s’ouvre ce lundi aux Comores. Cette rencontre nationale avait initialement été proposée par le parti d’opposition Ulezi comme une voie de sortie de crise politique au président Azali, dont la réélection en 2019 est jusqu’à ce jour décriée par les plus grands partis d’opposition.

L’exécutif s’est toujours dit favorable au dialogue et l’organise même en invitant toute la classe politique et la société civile. Nombreux ont répondu à l’appel mais pas tous. L’union de l’opposition, ayant réclamé en vain la libération des prisonniers politiques comme préambule à ce dialogue, a annoncé qu’elle ne participerait pas à ce qu’elle dénonce comme étant « une mascarade de plus ».

Pour autant, les autorités restent confiantes. « Il y a des gens… qui ont dit qu’ils n’allaient pas y participer. Mais moi je reste confiant, ils participeront eux aussi parce qu’ils ont quelque chose à apporter au fonctionnement de l’État. Quand nous avons invité le commissaire paix et sécurité de l’Union Africaine, le même discours a été tenu mais au final tout le monde (y) a pris part », selon le docteur Daniel Ali Bandar, directeur de cabinet du président.

À l’instar du président Macky Sall ce week-end, toute la communauté internationale encourage ce dialogue politique inter-comorien, selon le directeur de cabinet. « Ils appellent tous les Comoriens à participer à ce dialogue…».

Le dialogue national inclusif doit durer trois semaines et chacun peut y adresser les thèmes qu’il souhaite inscrire à l’ordre du jour.

Comments

comments

What Next?

Related Articles