05262022Headline:

Faso : la CEDEAO condamne toujours les coups d’Etats mais ne propose jamais de solution

Le président du Burkina Faso, Roch Kaboré, est détenu par des soldats mutins dans un camp militaire à appris AbidjanTV.Net auprès de deux sources proches des services de sécurité et un diplomate ouest-africain, au lendemain d’une mutinerie dans plusieurs bases du pays et de violents échanges tir dimanche soir à Ouagadougou, soldé ce jour par la démission du président Kaboré. La CEDEAO a réagit tôt ce matin pour condamner le coup d’Etat militaire dans le pays sans proposé de solution et ce, à travers un communiqué dont nous avons reçu copie.

La CEDEAO note que, malgré les appels de la communauté régionale et internationale au calme et au respect de la légalité constitutionnelle, la situation au Burkina Faso est caractérisée par un coup d’Etat militaire ce lundi 24 janvier 2022, suite à la démission du Président Roch Marc Christian Kaboré, obtenue sous la menace, l’intimidation et la pression des militaires après deux jours de mutinerie.
La CEDEAO condamne fermement ce coup de force des militaires qui marque un recul démocratique majeur pour le Burkina Faso. Un sommet extraordinaire de la CEDEAO se tiendra dans les prochains jours pour examiner cette situation.
Fait à Abuja, le 25 janvier 2022

Peut être une image de texte

Comments

comments

What Next?

Related Articles