10252021Headline:

Guinée : “interdiction de voyage des membres du CNRD, le gel de leurs avoirs financiers” CEDEAO

Les chefs d’État de la CEDEAO craignent que les exemples malien et guinéen s’étendent à travers la sous-région. Pour ce faire, ils ont soumis les membres de le junte guinéenne à de lourdes sanctions, tout en rappelant au colonel Goita de respecter le retour à l’ordre constitutionnel au Mali.

Au sortir de la réunion extraordinaire des présidents de la CEDEAO à Accra, le jeudi 16 septembre 2021, plusieurs décisions individuelles et contraignantes sont tombées sur les putschistes guinéens. Les chefs d’État ont naturellement décidé de maintenir la suspension de la Guinée de toutes les instances de la CEDEAO jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel.

Il ont fait injonction aux militaires de revenir à l’ordre constitutionnel en organisant des élections présidentielles et législatives dans un délai la tenue de six (6) mois. En outre, des sanctions individuelles ont été mises en place pour maintenir la pression sur la junte militaire. Il s’agit entre autres de « l’interdiction de voyage des membres du CNRD
ainsi que des membres de leur famille et le gel de leurs avoirs financiers« .

La CEDEAO a appelé ses partenaires bilatéraux que sont l’Union Africaine et les Nations Unies à veiller à l’application des mesures précitées. Par ailleurs, la CEDEAO entend restée vigilante jusqu’à ce qu’aucun membre de la junte militaire ne se présente à l’élection présidentielle réclamée.

En ce moment, il n’y a aucune réaction des militaires guinéens. La CEDEAO qui avait prononcé les mêmes sanctions au Mali, avait finalement tenu une réunion avec le Colonel Goita. En sera-t-il de même pour le colonel Doumbouya, qui est interdit de voyager ?

Afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles