01212022Headline:

Guinée : les soldats de la garde présidentielle tués en défendant Alpha Condé

Depuis la chute du président Alpha Condé de Guinée, les médias locaux et internationaux montrent en boucle les images et autres déclarations des putschistes. Une chose est certaine, la vitesse éclair et la rapidité du coup d’État a amoindri les pertes en vie humaines mais il y en a eu tout de même et presque personne n’en parle. Dans la matinée du dimanche 5 septembre 2021 l’on faisait état de tirs à l’arme lourde aux environs de la présidence guinéenne. Ces tirs ont duré quelques heures et opposaient deux camps. Si l’un des camps est sorti vainqueur et a pu capturer le président c’est qu’il y a eu moins de victimes dans leur camp…et beaucoup plus dans l’autre camp. Mais ces morts d’un camp comme de l’autre, personne n’en parle.

Et pourtant, il faut en parler car ces morts ont leurs familles et ces familles pourraient être frustrées si leurs progénitures meurent ainsi dans l’anonymat. Ce qu’il faudrait faire dans ce genre de situation c’est d’œuvrer pour qu’il y ait le moins de frustrés possible car c’est de frustrations en frustrations qu’on arrive à ce genre de situations chaotiques… Attention donc chers frères guinéens!

Astafe

Comments

comments

What Next?

Related Articles