05282022Headline:

Niger: l’arrivée de la force européenne Takuba diversement appréciée

Le Niger accueillera des soldats de la Task force européenne Takuba. L’annonce en a été faite le mois dernier. Une arrivée qui fait débat dans le pays. Omar Hamidou Tchiana est député d’opposition. Il vient d’envoyer une lettre à ce sujet au président français Emmanuel Macron et aux autres candidats à l’élection présidentielle française, lettre dans laquelle il s’étonne de ce déploiement.

Nous sommes des Nigériens et c’est le président français qui a annoncé le redéploiement de la force Takuba au Niger. Je pense que là il y a eu une erreur de communication. Maintenant, en ce qui concerne le fond, le 10 juin 2021, le président Macron avait annoncé qu’il n’enverrait pas les soldats français dans des pays qui négocient avec les terroristes. Et le 25 février dernier, monsieur Mohamed Bazoum a fait une conférence de presse au cours de laquelle il a dit et affirmé qu’il négociait avec les terroristes, et qu’il avait même fait libérer certains d’entre eux. Donc, il va bien falloir qu’il y ait un éclaircissement, il faut lever cette ambiguïté. Est-ce que c’est le président Macron qui va se dédire ou est-ce que c’est Mohamed Bazoum qui ne dit pas la vérité ? En ce qui concerne la force Takuba, et la force Barkhane de manière générale, il y a eu un meurtre de sang-froid où trois jeunes de terrain ont été tués. À ce jour, on réclame justice, et rien. On ne peut pas accepter qu’une force armée vienne tuer nos enfants sur notre sol et qu’il n’y ait pas de réaction. À partir de là, la force barkhane et Takuba ont perdu toute crédibilité d’être présences sur notre sol.

Fin novembre, trois jeunes nigériens avaient été tués à Téra lors du passage d’un convoi de l’armée française. « Il y a eu une enquête interne, qui a montré que face à des manifestations d’une grande violence, nos soldats avaient fait preuve de la maîtrise nécessaire et avaient eu la réaction adéquate », avait déclaré en décembre dernier Florence Parly, la ministre française des Armées.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles