09172021Headline:

Côte d’Ivoire: terrorisme, un diplomate américain pointe du doigt le pourvoir actuel

Fin connaisseur de l’Afrique, le diplomate Américain, Herman Jay Cohen, ex secrétaire d’État adjoint aux affaires Africaines au département d’État des USA, s’est prononcé le Dimanche 04 Avril sur l’actualité sécuritaire de ces derniers jours en Côte d’Ivoire.

En début de semaine, le Lundi 29 Mars, une double attaque armée a visée des positions de l’armée Ivoirienne dans les localités de Kafolo et de Téhini, toutes les deux frontalières du Burkina Faso. Près d’une semaine après ces incidents sécuritaires qui ont fait au moins 2 morts parmi les soldats Ivoiriens, l’ex collaborateur des Présidents Jimmy Carter et George Herbert Bush, a tenu à mettre en garde le pouvoir en place à Abidjan, contre les répercussions que peuvent engendrer la détérioration du climat politique sur l’environnement sécuritaire.

Selon Herman Cohen, ”En Côte d’Ivoire, le refus du Gouvernement d’aller à la réconciliation nationale, rend très difficile la lutte contre le terrorisme djihadiste”. La Côte d’Ivoire subissait le 29 Mars, le deuxième assaut contre la localité frontalière de Kafolo, tout juste 9 mois après une première tentative meurtrière, le 11 Juin 2020, qui avait coûtée la vie à 13 soldats, déployés au poste frontière de Kafolo. Un apaisement des tensions politiques peut-t-il renforcer l’élan de solidarité contre l’hydre terroriste?

Rappelons par ailleurs que tout comme la première attaque en Juin 2020, aucun groupe terroriste n’a encore revendiqué les dernières attaques contre les positions de l’armée Ivoirienne.

Raoul Mobio

Comments

comments

What Next?

Recent Articles