06302022Headline:

Donald Trump veut que Vladimir Poutine dévoile des informations sur le fils de Joe Biden

Alors que la tension diplomatique entre les Etats-Unis et la Russie est au maximum, Donald Trump n’hésite pas à solliciter Vladimir Poutine pour déstabiliser Joe Biden. L’ancien président américain veut obtenir des informations sur le fils de son successeur, par l’intermédiaire du chef d’Etat russe.

Interviewé hier mardi 29 mars dans l’émission JustTheNews, du média Real America’s Voice, Donald Trump a évoqué la période durant laquelle Hunter Biden a travaillé en Ukraine pour un groupe gazier. C’était à partir de 2014, alors que son père était à l’époque le vice-président de Barack Obama. L’ex-chef d’Etat prétend que le fils de Joe Biden aurait perçu 3,5 millions de dollars de la part de l’épouse d’un maire de Moscou à ce moment-là.

«C’est beaucoup d’argent […] Etant donné que Poutine n’est pas exactement un “fan” de notre pays […] je pense qu’il aurait la réponse. Je pense qu’il devrait la rendre publique», a ainsi déclaré Donald Trump, avant d’ajouter : «Je suis sûr qu’il sait».

Ce faisant, l’ancien président républicain revient sur des accusations qu’il a maintes fois répétées, notamment lors de sa campagne pour la présidentielle 2020, et qui ont été démenties par l’intéressé. Lors d’un débat avant l’élection qui les a opposés, Donald Trump avait déjà demandé à Joe Biden «pourquoi, par curiosité, la femme du maire de Moscou a donné 3,5 millions de dollars à votre fils ?». Ce à quoi le démocrate avait répondu : «Ce n’est pas vrai».

Hunter Biden a toujours été l’une des cibles favorites de Donald Trump. Ses soutiens ont régulièrement critiqué le fait que le fils de Joe Biden ait eu des intérêts économiques en Ukraine et en Chine lorsque son père était vice-président des Etats-Unis.

Par le passé, l’ex-chef d’Etat républicain a même accusé Joe Biden d’avoir obtenu le limogeage d’un procureur ukrainien pour protéger l’entreprise gazière Burisma de poursuites pour corruption. Hunter Biden siégeait alors au conseil d’administration de cette société.

Accusé par l’opposition démocrate d’avoir abusé de ses fonctions présidentielles pour faire pression sur l’Ukraine afin qu’elle enquête sur son rival politique et les activités commerciales de son fils, Donald Trump avait subi une procédure historique en destitution. Il avait néanmoins obtenu un acquittement devant le Sénat.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles