07012022Headline:

Un ado égyptien condamné après le suicide d’une mineure

Un adolescent a été condamné à cinq ans de prison avec sursis en Egypte, après le suicide d’une lycéenne qu’il faisait chanter en publiant des photomontages dénudés d’elle sur internet, une affaire qui a suscité un tollé en Egypte, a indiqué vendredi une source judiciaire.
Basant Khaled, une jeune fille de 17 ans qui vivait dans un village du nord de l’Egypte, s’est suicidée le 23 décembre dernier en avalant du poison. L’adolescent qui la faisait chanter, âgé lui de 16 ans, a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour agression sexuelle et à trois ans avec sursis pour avoir publié des photomontages dénudés de la victime sans son consentement.

Il était également accusé “d’atteinte aux valeurs familiales” et de harcèlement en ligne, toujours selon des sources judiciaires. Le jeune homme, arrêté en janvier, a commencé son chantage après que Basant Khaled a refusé d’avoir des relations avec lui, avait indiqué en janvier le procureur général.

Selon un sondage, 90% des Égyptiennes entre 18 et 39 ans ont déclaré avoir été victime de harcèlement en 2019.

Peu après son suicide, des médias locaux avaient publié la lettre d’adieu de Basant Khaled. “Maman, j’espère que tu me crois, je ne suis pas cette fille, ce sont des photomontages, je ne mérite pas ce qui se passe”, y avait elle écrit. Le procès de cinq autres personnes accusées d’avoir participé à cette affaire doit avoir lieu le 10 mai.

Selon la presse locale, une autre adolescente âgée de 15 ans, s’est suicidée en février pour des raisons similaires, dans une société où les femmes restent prises en étau entre des moeurs conservatrices et une législation patriarcale. D’après l’Arab Barometer, organisme spécialisé dans les enquêtes d’opinion, environ 90% des femmes entre 18 et 39 ans en Egypte ont déclaré avoir été victime de harcèlement en 2019.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles