06252022Headline:

Pétrole: l’Inde se tourne vers la Russie, au risque d’agacer les États-Unis

Suite aux sanctions du bloc occidental, Moscou peine à trouver preneur et n’hésite donc pas à brader ses ressources. L’Inde a répondu présent, augmentant sensiblement ses achats d’or noir à la Fédération de Russie depuis le début de la guerre en Ukraine.

Depuis le début du mois de mars 2022, l’Inde a acheté quelque 360 000 barils de pétrole à la Russie, près de quatre fois plus que sur la même période en 2021.

Cette semaine, les entreprises publiques Indian Oil Corporation et Hindustan Petroleum Corporation ont réservé un total de cinq millions de barils de brut en provenance de Russie. À un prix imbattable : environ 25 dollars le baril.

La hausse des prix à la pompe provoque un fort mécontentement au sein de la population indienne depuis des mois. Mais pour Lydia Powell, experte en énergie auprès de l’Observer Research Foundation à New Delhi, il faut voir dans cet achat un geste politique autant qu’une opportunité économique.

Le cours du baril impacte énormément la balance commerciale de l’Inde. Mais il faut savoir que ces vingt dernières années, le géant asiatique s’est surtout fourni en pétrole auprès des pays du Moyen-Orient. Beaucoup de nos raffineries ne sont d’ailleurs pas adaptées pour le pétrole russe. C’est donc aussi un geste envers Moscou, parce que l’Inde est dépendante de la Russie pour s’approvisionner en armement

L’Inde s’est abstenue à l’ONU sur toutes les résolutions condamnant l’invasion russe, et ne participe pas aux sanctions mises en place par le bloc occidental. Elle défend son droit à commercer avec la Russie, puisque l’Europe lui achète du gaz elle-même.

Pour Jen Psaki, secrétaire presse à la Maison Blanche, cet achat de pétrole ne violera pas les sanctions américaines. Washington avertit cependant à New Delhi que l’histoire se souviendra quel côté elle aura choisi de soutenir dans cette guerre.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles