01252022Headline:

Côte d’Ivoire : les personnalités influentes décédées en 2021

La page 2021 se tourne et laisse place à l’année 2022. Mais cette année écoulée laisse des moments douloureux avec de nombreux décès d’illustres personnalités, mais aussi des anonymes. Dans un article diffusé sur son site, 7info revient sur ces personnes qui nous ont quittés en 2021.

L’annonce de leur disparition a créé une onde de choc pour leurs proches et au-delà, pour toute la nation. Eux, ce sont des hommes politiques, des hommes de médias, des artistes et de simples citoyens dont le décès a causé un émoi général.

De grandes figures du milieu culturel et des médias partis

La grande faucheuse a frappé durement le monde culturel ivoirien. Durant l’année 2021, ils sont nombreux qui ont été arrachés à l’affection de leurs proches, fans et admirateurs. C’est d’abord depuis Bouaké que la première triste nouvelle tombe. Dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 août 2021, alors qu’il était interné dans une clinique de la ville, l’information du décès de Parfait Francis Taregue alias S Kelly affole la toile. L’artiste ivoirien du coupé-décalé, aussi appelé « L’Oiseau rare », très controversé, pourtant adulé, venait de ranger définitivement le micro et quitter la scène musicale.

La même année a également enregistré d’autres pertes dans le milieu de la culture. Trois mois plus tard, dans la nuit du mardi 9 au mercredi 10 novembre 2021, l’écrivain émérite Isaïe Biton Koulibaly range la plume. C’était au Centre hospitalier universitaire (Chu) d’Angré, à l’âge de 72 ans. Auteur de best-sellers de romans à l’eau de rose, l’écrivain faisait voyager les lecteurs ivoiriens et africains à travers ses lignes. Souvent surnommé l’auteur des femmes, Isaïe Biton Koulibaly était très adulé par la gent féminine. « Écrire des livres sur des histoires vécues par les femmes, avec des illustrations de jeunes et belles femmes, en couverture fait un tabac », aimait-il expliquer. Il totalise environ 100 nouvelles, romans et essais dans sa carrière littéraire.

Le milieu culturel ivoirien n’avait pas fini de pleurer ces disparus, que survient le samedi 11 décembre le décès du journaliste Benson Pierre Aka. Féru du sport, l’homme de presse a pendant longtemps distillé l’information sportive aux téléspectateurs ivoiriens à travers l’émission « Lundi sports ». Une grande perte pour le milieu des médias qui hélas sera aussi suivie par une autre. Celle de Jaguen Abouet. Producteur, manager, il a été à la genèse de nombreux talents dont feu DJ Arafat, Yodé et Siro, Soum Bill, etc.

Le milieu politique aussi endeuillé

Le milieu politique a aussi subi des pertes en 2021. L’ex-Premier ministre Hamed Bakayoko est le premier sur la liste des disparus. Le 10 mars 2021, sa mort d’un cancer est annoncée depuis l’Allemagne où il venait d’être évacué après des semaines en France pour des examens médicaux. Son décès intervient aussi 24 heures après sa réélection à la députation à Séguéla, sa ville natale. C’est à 56 ans que celui qu’on appelait le « Golden Boy » part tout en étant de loin celui dont la disparition a créé une onde de choc partout en Côte d’Ivoire en cette année.

Charles Konan Banny est aussi celui dont la disparition a été un choc dans le milieu politique ivoirien. Mort le 10 septembre 2021 à 78 ans à Paris en France de complications pulmonaires et respiratoires liées au Covid-19, Charles Konan Banny était aussi l’ancien gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). C’est également lui qui préside dès 2011 au lendemain de la crise postélectorale, la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR).

C’est aussi en 2021 que Madeleine Tchikaya a tiré sa révérence. Première femme énarque de Côte d’Ivoire, cette intellectuelle est décédée le lundi 27 septembre 2021 à l’âge de 91 ans dans une clinique d’Abidjan. Femme politique très engagée, Madeleine Tchikaya était prédestinée à une carrière de diplomate. Mais à son grand regret, elle sera affectée dans l’administration, d’abord au ministère des Affaires étrangères, au poste de sous-directrice des affaires politiques, et ensuite comme sous-directrice de la coopération internationale.

L’année 2021 prend aussi fin avec un décès dans la famille Gon Coulibaly. Le vendredi 17 décembre 2021 depuis Paris tombe l’information de la mort de Djénéba Coulibaly, la sœur cadette de feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Elle occupait la fonction de Directeur général adjoint du Port autonome d’Abidjan (PAA) depuis le vendredi 6 août 2021 suite à une nomination.

Sapel

Comments

comments

What Next?

Recent Articles