05262022Headline:

Erdogan se propose comme intermédiaire entre la Russie et l’Ukraine

Сette annonce a été faite ce 27 février par le département de communication de la présidence turque.
Les démarches diplomatiques d’Ankara et son travail avec ses alliés visent toujours le règlement rapide et pacifique du conflit, a noté sur Twitter le chef de l’instance, Fahrettin Altun.

Nous assistons à une nouvelle guerre dans notre région. Le président Erdogan a proposé de servir de médiateur entre la Russie et l’Ukraine, car nous entretenons de solides relations avec les deux pays. Il a également appelé à une position unifiée de la part des alliés.

En tant que Türkiye, nous avons fait tout notre possible pour empêcher cela au niveau diplomatique. Nos appels à réformer le système des Nations Unies sont tombés dans l’oreille d’un sourd et nous avons vu les conséquences désastreuses de cette dernière crise. Cette guerre aurait pu être évitée si nos appels avaient été entendus.

Nous avons appelé à plusieurs reprises à une solution diplomatique, mais la guerre est une réalité en ce moment. Le manque d’unité de la communauté internationale sur un certain nombre de questions régionales et mondiales a été un problème majeur, tout comme il l’a été sur la crise russo-ukrainienne.

Ce conflit nous met face à face avec deux tragédies. Le premier est le défi humanitaire et Türkiye fera le nécessaire. Tout comme nous avons été le chef de file sur ce front dans d’autres conflits régionaux, nous ferons de même dans celui-ci.

La deuxième tragédie est les attaques incessantes contre la vérité. Nous sommes pleinement conscients et travaillons pour faire face aux campagnes de désinformation et de mésinformation. Dans cette guerre de l’information, nous défendrons la vérité quelle que soit sa source.

Il y a beaucoup de spéculations et de commentaires sur la politique de Türkiye. Chacun doit être assuré que les actions diplomatiques et la coordination de la Turquie avec ses alliés se concentreront toujours sur la manière de parvenir à une résolution rapide et pacifique du conflit.

La Turquie croit au pouvoir constructif et créatif de la diplomatie et tente d’épuiser toutes les options diplomatiques à chaque crise. Ce dernier conflit est à la fois malheureux et inutile. Nous essaierons de prévenir les conséquences immédiates et à long terme de cette guerre.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles