01212022Headline:

Politique : Le natif de Bouadikro “Bongouanou” a-t-il les moyens et l’envergure de se battre ?

Beaucoup ont prédit, trop tôt, une fracture du Front populaire ivoirien (FPI) en trois morceaux, autour des trois grandes figures que sont Laurent Gbagbo, Simone Ehivet Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan. Pour ce qui concerne l’épouse de l’ancien Président, aucune action, aucun mot n’est venu d’elle pour confirmer ses lugubres prévisions.

Simone Gbagbo est toute de retenue. Malgré ses déboires conjugaux, elle est restée digne, la tête froide pour laisser les choses évoluer à leur rythme dans son parti, sans interférence dommageables.

L’on peut même s’autoriser à dire que l’épouse de Laurent Gbagbo a donné le premier coup de marteau au mur de glace qui était dressé entre celui-ci et son successeur, Alassane Ouattara. Alors que les deux hommes feignaient de s’ignorer royalement, elle a osé un communiqué de remerciement adressé à l’actuel Chef d’État, le 6 juillet 2021, pour avoir accepter que son époux regagne la terre de ces ancêtres, le 17 juin passé.

Communiqué diversement apprécié par ailleurs ! On a entendu dire que l’ex-Première dame était dans un mauvais rôle et que le Président Laurent Gbagbo n’avait pas à remercier son « bourreau » d’hier qui avait tout tenté pour l’empêcher de regagner son pays après son acquittement à la Cour pénale internationale (Cpi). « Au nom de qui parle-t-elle ? Le Fpi n’a mandaté personne pour se répandre en remerciements qui n’ont aucun sens » c’était étranglé un militant bien zélé.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara se sont rencontré. Se sont étreints. Ont juré la main sur leur cœur qu’ils étaient des frères. Que le passé des « petites embrouilles » était derrière eux !

Côte d'Ivoire: Simone Ehivet femme politique et également femme de Lettres  | AbidjanTV.net

La 2e vice-présidente du FPI, façon congrès de Mama, a dû être aux anges ! Elle aura eu raison trop tôt, par sa déclaration audacieuse. En femme politique d’expérience, elle sait que la realpolitik impose qu’il faut composer avec les réalités du moment. Épouser la couleur de l’environnement. Comme un caméléon. Les émotions puériles n’ayant pas droit de cité dans ce monde cruel de la politique.

Depuis, elle est dans son coin. Ce qui a contribué à brider l’entrain de ses propres « partisans » qui voulaient coûte que coûte en découdre avec Laurent Gbagbo, pour son acte de « haute trahison ». Entendez son action en divorce contre son épouse. Cette tempérance de l’ancienne présidente du groupe parlementaire FPI a donc résorbé le fossé qui était en train de se creuser entre ses partisans et ceux, nombreux, de Laurent Gbagbo.

Crise au FPI : quand Pascal Affi N'Guessan se lâche contre le camp Gbagbo  et Nady Bamba – Jeune Afrique

A l’inverse, Pascal Affi N’Guessan est aujourd’hui vent debout contre l’ancien Chef d’État, son ancien mentor. Celui-ci tenterait, selon lui, d’usurper la présidence du Fpi, alors que c’est lui, Affi qui serait le seul et l’unique titulaire légal et reconnu par la justice ivoirienne. Du coup, toutes les médiations ouvertes ou discrètes entre les deux hommes ont vite tourné en eau de boudin.

De sources proches du dossier, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié aurait offert ses bons offices afin de rapprocher le « père » et « le fils ». Affi lui-même avait discrètement introduit auprès des services de Laurent Gbagbo, une demande d’audience. Ce qui traduit, pour le moins, une certaine volonté d’aller à la discussion afin de laver le linge sale en famille.

La récente sortie du député de Bongouanou (communiqué de protestation du 3 août 2021 du Secrétaire général et porte-parole du FPI, version Affi) a ruiné tous les efforts de rapprochement. Que reste-t-il alors ? Le bras-de-fer ? Le natif de Bouadikro (Bongouanou) en a-t-il les moyens et l’envergure ? Rien n’est moins sûr !

RUE80.COM

Comments

comments

What Next?

Recent Articles