05212022Headline:

Côte d’Ivoire : La Direction générale des Impôts (DGI) , a connu d’importantes pertes en vie humaine au cours de l’année civile 2021


La Direction générale des Impôts (DGI), a eu à souffrir de la disparition de 38 agents au cours de l’année civile 2021». C’est avec le cœur serré et la gorge nouée que le Directeur général des Impôts, Ouattara Sié Abou a fait le point des pertes en vie humaines enregistrées par cette Administration financière. C’était à l’occasion du séminaire-bilan 2021 et perspectives 2022 de la Direction générale des Impôts (DGI), le jeudi 27 janvier 2022, au Radisson Blu Hôtel, dans la commune de Port-Bouët.

Une moyenne record de trois décès par mois et d’un décès tous les 10 jours” Ouattara Sié Abou a affirmé que le chiffre de 38 décès est «tristement éloquent parce que ramené à l’espace et au temps, il représente pour l’Administration fiscale et pour les familles des disparus, une moyenne record de trois décès par mois et d’un décès tous les 10 jours». Toute chose qui l’a conduit à dire qu’il s’agit «d’une véritable hécatombe». Profitant de l’occasion de cette cérémonie, il a invité l’ensemble de ses collaborateurs, ainsi que des personnes présentes dans la salle, à observer dans le recueillement, quelques instants de silence et de prières en la mémoire des collègues décédés. Ouattara Sié Abou a prié pour que «le Très Haut accueille les défunts de la famille de la DGI dans son Royaume céleste et leur accorde son pardon».

Le séminaire-bilan 2021 et perspectives 2022 de la DGI était placé sous la présidence du ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo, représenté à cette occasion par son Directeur de cabinet.

Cette rencontre a abordé, outre l’analyse des recettes 2021 et les projections pour l’année 2022, plusieurs autres activités. À savoir le bilan des télé services; la présentation de l’étude sur l’évaluation du coût de gestion des impôts et taxes; la présentation de l’annexe fiscale 2022 et la mise en place du Système intégré de gestion des Ressources humaines des Impôts (Sigethi).

Comments

comments

What Next?

Related Articles