01212022Headline:

Côte d’Ivoire : un lotissement à Logbakro suscite des remous, l’autorité traditionnelle ne reste pas silencieux

Le lotissement de « Cité Bénie » du village de Logbakro, village de la commune de la cité des lacs, situé sur l’axe Yamoussoukro-Toumodi, connaît quelques oppositions au sein de la famille détentrice du site. Cette division au sein du quartier Amanikro dudit village.

Eclaboussé par ce problème qui mine la cohésion et la paix dans le village, Nanan Logba II a décidé d’apporter quelques éclairages en vue d’apporter la lumière sur cette affaire. Récemment donc, il a, à travers un point de presse fait savoir sa part de vérité sur ce lotissement qui selon lui a suivi toutes les étapes jusqu’à l’approbation. Apportant un démenti aux propos tenus par le Sieur Kouakou Kouamé Martin, membre de la famille Amanikro faisant état de sa destitution à la tête du village de Logbakro dans un poste sur les réseaux sociaux et dans les colonnes de plusieurs organes de presse. “Je suis chef du village de Logbakro depuis 21 ans. J’ai été désigné par la chefferie traditionnelle et intronisé le 3 juin 2017 selon le mode de succession matrilinéaire, conformément aux us et coutumes en vigueur dans le peuple Akan. Chez nous, le chef du village est choisi chef à vie. Donc je demeure actuellement le seul chef du village de Logbakro contrairement à ce que tente de faire croire Kouakou Kouamé Martin qui s’est autoproclamé Nanan Koidja Apia 2 après avoir tenté de destituer son chef de famille », a fait savoir nanan Boni Logba II, à l’état civil, N’Guessan Kouadio Fulgence.

Ces précisions faites, par l’ancien instituteur à la retraite, aujourd’hui, gardien des us et coutumes de Logbakro, celui-ci a livré cette autre information de taille « Voici mon arrêté de nomination préfectorale. Kouakou Kouamé Martin qui dit être désormais le chef du village de Logbakro n’est pas de la lignée. Chez nous, il faut être de la lignée de chef pour prétendre être désigné chef de village. je vous précise qu’à l’occasion de plusieurs séances de travail, le sous-préfet et le préfet lui ont tenu un langage franc, lui disant de surseoir à son intronisation comme chef.»

Revenant sur la problématique du lotissement «Cité bénie », qui suscite en ce moment beaucoup de remous, nanan l’autorité traditionnelle, le garant moral du village d’apporter les éclairages suivants «Ce lotissement est régulier vu qu’il a bénéficié de toute la procédure administrative en vigueur avant d’être approuvé par le Ministère de la construction. Contrairement à ce qu’a fait croire Kouamé Martin, la délimitation des 235 hectares concernant ce lotissement a été faite de commun accord avec les propriétaires terriens que je connais bien, en tant que garant des terres du village. Kouamé Martin et ses siens n’ont pas de parcelles de terre dans les 235 hectares en question. Et le travail de l’entreprise EPHREIM, l’opérateur immobilier s’est fait sans heurt jusqu’au partage des attestations aux vrais propriétaires terriens sous la supervision d’un commissaire de justice et le chef de village que je suis », a-t-il précisé une fois de plus, éclairant la lanterne des uns des autres.

Pour finir Nanan Logba II, a appelé ses administrés, notamment les propriétaires terriens, à la sérénité car pour lui, la minorité ne doit pas venir ternir la belle cohésion et la paix qui règnent dans ce village « Les problèmes de terre ne doivent pas venir nous diviser car ici chaque famille connaît ses terres, les vrais propriétaires terriens se connaissent et il existe un comité villageois de gestion foncière. Donc rien ne se fait à la légère ni au détriment des familles », s’est-il montré rassurant

Eugène YOBOUET

Comments

comments

What Next?

Related Articles