05282022Headline:

France: Emmanuel Macron appelle à créer une entité transitoire pour les pays candidats

Le président français, Emmanuel Macron, a appelé, lundi, à la création d’une “communauté politique européenne” pour renforcer les liens avec des pays tiers et notamment l’Ukraine. Les dirigeants des 27 étaient réunis à Strasbourg à l’occasion de la Journée de l’Europe.

Une “organisation européenne nouvelle” pour renforcer la coopération avec l’Ukraine. Le président français, Emmanuel Macron, a appelé, lundi 9 mai, à la création d’une “communauté politique européenne” pour accueillir des pays tiers tels que l’Ukraine, en parallèle d’une procédure d’adhésion à l’UE qui prendrait “des décennies”.

Ce nouveau cadre permettrait “aux nations européennes démocratiques adhérant à notre socle de valeurs, de trouver un nouvel espace de coopération politique, de sécurité, de coopération”, a déclaré Emmanuel Macron à l’occasion de la clôture de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

L’Union européenne a affiché ses valeurs de paix et d’unité en opposition au discours guerrier de Vladimir Poutine, en célébrant à Strasbourg la Journée de l’Europe autour du président français, fraîchement réélu.

Emmanuel Macron s’est également déclaré “favorable” à une “révision des traités” de l’Union européenne, en proposant que les dirigeants des 27 en discutent à leur sommet de juin.

“Il faudra réformer nos textes, c’est évident. L’une des voies de cette réforme est la convocation d’une convention de révision des traités. C’est une proposition du parlement européen et je l’approuve”, a déclaré le président français devant le Parlement européen, pour son premier discours sur l’Europe depuis sa réélection et l’offensive russe en Ukraine.

En fin d’après-midi, le chef d’État s’est rendu à Berlin, réservant, comme de coutume, la première visite officielle depuis sa réélection au chancelier allemand, Olaf Scholz.

Un appui à l’amitié franco-allemande, “avec une symbolique encore plus forte du jour de la fête de l’Europe”, souligne-t-on à l’Élysée.

“Ce 9 mai, l’Histoire retiendra qu’à Moscou, une armée d’agression défilait et qu’ici à Strasbourg, capitale de la réconciliation de l’Europe, des centaines de citoyens se réunissaient pour refonder notre union”, a prédit le secrétaire d’État aux Affaires européennes, lors de la cérémonie de clôture de la Conférence sur l’avenir de l’Europe au Parlement européen à Strasbourg.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles