05252022Headline:

RDC: les églises veulent écarter les options pouvant provoquer un report des élections de 2023

Les églises catholique et protestante qui avaient contesté le choix et l’investiture des actuels membres de la Commission électorale nationale indépendante reviennent sur le devant de la scène. Ce mercredi 9 mars 2022, les deux confessions religieuses ont rencontré le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, alors que le débat sur la loi électorale doit s’ouvrir dans les prochaines semaines. Pour les églises catholique et protestante, il faut écarter toutes les options pouvant provoquer un report des élections.

Après la publication en février, de la feuille de route de la Céni, le président de l’institution électorale avait mentionné des contraintes qui peuvent provoquer le report des élections générales de 2023. Les églises veulent éviter un report du scrutin, comme l’explique Monseigneur Donatien N’shole, secrétaire général de l’épiscopat congolais, à notre correspondant Pascal Mulegwa.

Nos deux commissions ont travaillé à la feuille de route présentée par la Céni qui a mentionné quelques contraintes qui engagent aussi le Parlement. Contraintes relatives au cadre juridique, au financement des élections, la volonté politique. Dieu merci le président de l’Assemblée est conscient que la stabilité du pays dans les années à venir dépendra pour beaucoup de ce qui reste à faire dans le cadre surtout légal du processus électoral.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles