06262022Headline:

Sénégal: les pharmaciens ferment boutique pour protester contre «le copinage»

Après la grève des sages-femmes et de plusieurs syndicats de travailleurs de la santé jeudi, ce sont les pharmaciens qui se sont mobilisés hier vendredi. Un mouvement très suivi dans les principales villes, « de 95 à 100% » à Dakar, Louga, Fatick ou encore Mbour, selon leur syndicat. Ils dénoncent l’attribution d’une officine de Dakar à une pharmacienne au détriment de son occupante historique. Du « copinage » selon eux.

A l’origine de la mobilisation : l’affaire dite de « la Grande Pharmacie dakaroise », une officine qui était située place de l’Indépendance, en plein cœur de la capitale, et gérée durant quarante ans par le docteur Aïcha Goundiam Mbodj. Mais dans un arrêté de janvier 2021, le ministère de la Santé a autorisé une autre pharmacienne à exploiter le site.

« Injuste » selon le syndicat des pharmaciens privés du Sénégal. « Tous les pharmaciens ont compris qu’on ne ne pouvait pas laisser passer cela, au risque d’être tous en sursis, nous explique le président du syndicat, le docteur Assane Diop. Il y a un problème de copinage, de non respect des textes et de parti pris !»

Saisie, la Cour Suprême avait donné raison à Aïcha Goundiam Mbodj en novembre dernier. Mais rien n’y fait. Cette affaire, « ce n’est pas simplement deux femmes qui se disputent un local » affirme un proche de la plaignante, mais « un exemple de trop de petits arrangements entre amis ».

La pharmacienne à qui le site a été attribué, le docteur Aminata Gassama, est une parente du chef de l’Etat, et l’épouse d’Abdoulaye Baldé, l’ancien maire de Ziguinchor qui vient de rappeler son ancrage dans la majorité présidentielle. Elle clame sa bonne foi et se défend de tout favoritisme.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles