05162022Headline:

CAN 2022: qui a dit que les Ivoiriens en veulent au public camerounais ?

Lors de leur défaite en huitième de finale de la CAN 2022 (0-0, tab : 5-4), les Ivoiriens ont joué mercredi 26 janvier devant un public camerounais qui était contre eux et qui supportait leur adversaire égyptien. Ali Badra et Maxwell Cornet affirment ne pas être amers face au comportement du public de Japoma, le explications du confrère de radio France Inter.

Les Ivoiriens n’avaient certainement pas besoin ça. De cette polémique qui a enflammé les réseaux sociaux accusant les supporters ivoiriens d’avoir dénigré le Cameroun, sur la fiabilité des tests Covid des équipes de cette CAN, et d’avoir supporté les Comores. Il n’en fallait pas plus pour que le public de Japoma, qui avait pris fait et cause pour les Éléphants face à l’Algérie, ne tourne le dos aux Ivoiriens et choisissent d’encourager Mohamed Salah et les siens.

L’attitude du public n’a pas pesé sur le résultat estime ainsi le gardien de but Ali Badra Sangaré. « Pas du tout, jure-t-il. On est tous des professionnels. Souvent, on va jouer des matches dans des stades où on n’a aucun de nos supporters. Cela ne nous a pas affecté ». Il ajoute pour tant : « Mais on ne méritait pas ça ».

C’est sous les huées des supporters du stade que Maxwell Cornet est allé tirer et réussir son penalty de la série de tirs au but. L’ancien Lyonnais affirme n’avoir pas été affecté par les sifflets. « C’est le football.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles