05252022Headline:

Côte d’Ivoire: défait par zoman fc, les chances de l’africa sport s’amenuisent-elles ?

Ce n’est pas encore la fin du championnat, surtout en ce qui concerne la Ligue 2 en Côte d’Ivoire. Mais pour l’Africa Sport d’Abidjan, la dernière défaite concédée face à FC Zoman, semble l’éloigner de son souhait de revenir dans l’élite du football national.

2-1 en faveur de l’adversaire, pour la deuxième fois cette saison, l’Africa Sport d’Abidjan s’est incliné face à FC Zoman, un club de la Division 2, où les Oyés sont relégués depuis leur méforme la saison précédente. Cette défaite, si elle n’est pas une habitude chez club Vert et rouge en Ligue 2, elle se présente comme une mauvaise opération pour l’équipe du président Kuyo Téa Narcisse. L’Africa sport désire en effet remonter en Ligue 1, l’élite du football national. Mais pour cela, il devra faire ses preuves, en sortant leader de sa poule dans ce championnat. Ce devant des adversaires tout aussi désireux de remonter la pente.

« L’Africa est dans une poule très élevée avec le Stade d’Abidjan, Yamoussoukro, FC Zoman et RMC Aboisso. C’est donc une poule dans laquelle les équipes ne se font pas cadeau. Ce n’est pas un tournoi. L’Africa a son vécu, et son histoire. Mais tout le monde savait que la Ligue 2 est difficile. C’est une ligue qui se joue sur des terrains peu praticables. Ce sont des terrains qui ont des pelouses parfois chauves, où il est difficile de faire du jeu. Le club vert et rouge savait que la tâche pour remonter rapidement en Ligue 1 serait difficile. Il suffit de s’en rendre compte les cas du Stade d’Abidjan qui est en Ligue 2 depuis quelques années. On y retrouve aussi le Séwé Sport de San Pedro, le WAC, Issia Wazi, EFYM… Tous ces anciens pensionnaires de la Ligue 1 qui sont descendus en Ligue 2 savent que la remontée est difficile. Et qu’il faut faire preuve d’abnégation, de combativité, et d’objectif pour avancer », analyse pour 7info, Anoncia Séhoué, un journaliste consultant ivoirien.

« La descente en division inférieure a toujours de graves conséquences sur un club déjà sur le plan financier et même humain puisqu’il n’est plus attractif pour des joueurs d’un certain niveau. Donc, faire l’ascenseur n’est pas toujours facile et c’est valable partout. En outre, l’Africa sport a eu de nombreux problèmes ces derniers mois. Si la nouvelle équipe envoie un peu plus de stabilité du point de vue administratif il faut être patient pour le côté sportif », renchérit Abraham Kouassi, un journaliste sportif ivoirien, joint par 7info.

Selon la configuration nationale, 26 équipes réparties en 02 poules participent au championnat en Ligue 2. Les deux premières de chaque poule au terme de la compétition sont admises en division supérieure. Pour les spécialistes sportifs, il n’y a pas péril en la demeure pour le club Oyé.

« Le club a encore ses chances pour remonter, mais s’il ne le fait pas cette année il ne faut pas le considérer comme une catastrophe, il doit se reconstruire. Il reste encore huit matchs et l’Africa est à 4 points du leader. Sur une échelle de 1 à 10, je dirai que le club à 5/10 chances », estime Abraham Kouassi.

« C’est un championnat, il faut négocier match par match. L’Africa a encore huit (08) matchs à jouer. Ce sont huit (08) finales pour le club. À lui d’être combatif et de rester concentré pour gagner ces huit finales et espérer des faux pas de ses adversaires directs que sont le Stade d’Abidjan et Yamoussoukro FC pour espérer une remontée en Ligue 1 », fait savoir pour sa part Anoncia Séhoué.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles